Alexis Crescence, un Réunionnais observateur météo et coureur sur l’île de Mangareva dans le Pacifique 

No Comment

© Réunionnais du monde

Après une enfance et des études sur l’ile de La Réunion, Alexis Crescence fait le choix d’accompagner sa mère aux Gambier en Polynésie française en 2009. Il y décrochera quelques années un emploi d’observateur météo après avoir exercé au CNED. Passionné de trail, il a créé l’association AS Coureurs des Gambiers et vend des barquettes de cuisine réunionnaise pour lever des fonds. Un portrait de notre partenaire Réunionnais du Monde :

Pouvez-vous vous présenter ?

Alexis Serge Crescence, 33 ans. Né à Saint-Denis, j’ai fait ma scolarité à Prima, au collège de Domenjod et au lycée Georges Brassens… Après un CAP, un BEP, un Bac pro en électrotechnique et une inscription en BTS, la naissance de ma fille m’a fait tourner vers la vie active. J’ai alors créé une entreprise avec mon frère comme associé en 2005. Cette expérience m’a permis de connaître la vie professionnelle. En 2009, j’ai rejoint ma mère en mission aux Gambiers en Polynésie française. Cela devait être des vacances pour moi, mais en 2018 j’y suis toujours !

A quoi ressemble l’endroit où vous vivez ?

Nous sommes loin de tout ! Les Gambiers à 1 700km de Tahiti sont un archipel composé de 14 îles hautes de petites tailles ainsi que de plusieurs îlots coralliens (ou motus). La plus grande île (21km de tour et 440m de sommet) et la seule habitée de façon permanente à l’exception de quelques foyers isolés, est Mangareva avec Rikitea comme chef-lieu. Pour arriver aux Gambiers, il y a un avion par semaine de Tahiti. Il y a 4 heures de trajet avec 1 heure de décalage horaire supplémentaire par rapport à Tahiti ! Enfin il faut préciser que le billet Tahiti-Gambier aller-retour coûte près de 600 euros et que pour arriver à Mangareva il faudra encore faire 30 minutes de bateau car l’aérodrome est sur le motu Totegegie.

-9156-7611a

Comment se passe le ravitaillement ?

Un cargo par mois ravitaille les quatre petites boutiques de Mangareva, genre épicerie. Le bateau permet aussi de recevoir les marchandises que la population commande à Tahiti. Sur Mangareva, il y a une infirmerie, un poste de gendarmerie, une salle omnisports, quatre pensions de familles, une mairie, une école maternelle, primaire, une station Météo France et un mini collège ! La ressource économique de l’île est essentiellement la perliculture. On dit « la perle de Tahiti » mais en réalité elle vient essentiellement des Gambier. Il n’y a pratiquement pas de chômage : sur les 1 500 habitants, tout le monde travail ou presque. Grâce à la perle, certaines familles sont même devenues multimillionnaires !

Comment avez-vous pu vous intégrer dans cette île ?

Deux mois après mon arrivé aux Gambiers, j’ai eu la chance d’avoir du boulot. Je travaillais avec les enfants inscrits au CNED car à cette époque il n’y avait pas encore de collège. J’étais payé par les parents d’élèves qui avaient crée une association. Puis un poste s’est libéré à la station météo. J’ai été sélectionné parmi 40 candidats. Je suis observateur météorologue au Gambier depuis le 1er janvier 2015 !

© Réunionnais du Mondde/DR

© Réunionnais du Mondde/DR

Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Ici j’ai ma Vahiné, Eusebie, et un fils de quatre ans, Christian. Je suis un coureur depuis des années (les sentiers de La Réunion, je connais). J’ai créé l’association AS Coureurs des Gambier pour promouvoir la course et le sport ici. Le 31 mars 2018 je participerai à mon premier marathon : 42,195km sur l’île de Moorea. Pour participer à ces compétitions, mon association fait des levées fonds en vendant des plats réunionnais. Ici ils font un véritable cartons avec plus de 150 plats à chaque vente ! Le 25 mars sera notre cinquième vente ; pour changer du massalé, du rougail saucisses et du civet, on proposera du poulet à l’orange à ma sauce + rougail mangue et riz jaune.

Quels sont vos projets ?

Mon association organisera aussi un trail aux Gambiers en septembre, projet soutenu par la commune. Le but est faire venir les athlètes de Tahiti et d’ailleurs. On propose plusieurs forfaits pour l’évènement, dont le forfait tout compris (billet d’avion, course, hébergement), la course étant pendant les vacances de septembre. L’inscription se fait uniquement par mail au Mangareva Pearl Trail – course pédestre en individuelle de 31km 1000D+ : inscriptionmangarevapearltrail@gmail.com.

© Réunionnais du Monde/ DR

© Réunionnais du Monde/ DR

Et ensuite ?

Je compte retourner à la Réunion en 2019 pour la Diagonale des fous, mais pour cela je dois d’abord faire mes preuves sur les prochaines courses. Mon premier ultra trail sera en Nouvelle Calédonie en mai 2019 : une course de 120km. Bien obligé pour avoir les points et l’expérience nécessaires pour participer à cette course mythique et exigeante. La diagonale des fous reste mon objectif ultime !

Quel lien gardez-vous avec la Réunion ?

En souvenir de La Réunion dans ma salle de séjour sont accrochés la carte de la Réunion et un bertel, souvenir que ma mère m’a laissé à son départ. Elle est retraitée à La Réunion et poétesse (www.lucyeraye.fr). Mon frère et ma fille y vivent aussi et grâce à internet on est souvent connectés. Voilà, je n’oublie pas d’où je viens ; ça jamais !

© Réunionnais du Monde/DR

© Réunionnais du Monde/DR

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data