15 août 1944 : « Il reste fort à faire pour la transmission des mémoires en France »

No Comment

Le Bataillon créole lors de la seconde Guerre mondiale

Il y a 75 ans, les forces alliées débarquaient en Provence. La cérémonie a lieu ce jeudi 15 août à Saint-Raphaël dans le sud de la France. A l’honneur, les 450 000 soldats qui participèrent au débarquement allié en Provence en 1944. 

Une opération menée par les forces américaines et françaises, mais qui n’aurait jamais pu se faire sans les soldats des anciennes colonies, notamment ceux d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne. Pour leur rendre hommage, deux chefs d’État du continent seront présents aux côtés d’Emmanuel Macron, l’Ivoirien Alassane Ouattara et le Guinéen Alpha Condé

La Cérémonie officielle du 75ème anniversaire du Débarquement de Provence en présence du Président Emmanuel Macron ce jeudi 15 août est l’œuvre d’Aïssata Seck, une femme engagée pour la « Mémoire ». Si le Président de la République interrompt ponctuellement ses vacances estivales, c’est par la ténacité d’Aïssata Seck. La commémoration du 15 août honore les 250 000 soldats dont 90% étaient issus des troupes coloniales, engagés dans l’opération Dragoon, dit Débarquement en Provence.

De La tribune du Monde.fr à la cérémonie officielle sous le patronage du Président 

Aïssata Seck est déterminée. C’est en mai dernier, suite aux festivités mémorielles de Normandie qu’elle s’interroge, en sa qualité d’élue aux anciens combattants et à la mémoire dans la ville de Bondy, sur la commémoration du débarquement en Provence de cette année. Elle découvre alors que rien n’est spécifiquement prévu pour le 75ème anniversaire de l’opération Dragoon alors décisive pour vaincre l’armée de l’Allemagne nazie, le 15 août 1944. Fort de ce constat, elle rédige la tribune intitulée « 75ème anniversaire du débarquement de Provence : il faut rendre hommage aux combattants venus d’Afrique ». Le papier sera publié le 5 juillet sur Le Monde.fr. 30 autres personnalités co-signent La Tribune aux côtés d’Aïssata Seck et de l’historien Pascal Blanchard pour être entendus au plus haut de l’État.

Les dissidents antillais

Les dissidents antillais

C’est finalement le 11 juillet, à l’occasion de la rencontre avec la diaspora africaine et en présence du Président Ghanéen Nana Akufo-Addo, qu’Aïssata Seck prendra la parole pour s’adresser directement au président Emmanuel Macron afin de l’interroger publiquement sur l’absence cérémonie officielle sous le patronage présidentiel, le 15 août, pour commémorer le 75ème anniversaire du débarquement de Provence, au même titre que la Normandie le 6 juin. Le Président Macron pris ce jour-là l’engagement de sa présence le 15 août avec l’ambition de réaliser une cérémonie en pleine considération des anciens combattants issus des troupes coloniales.

Pour Aïssata Seck : « Il s’agit là d’une manifestation d’intérêt positive, il reste cependant pour cette dernière fort à faire pour la transmission des mémoires en France. J’interviens souvent avec les anciens combattants dans les établissements scolaires, et je suis convaincue que la jeunesse est la digne ambassadrice de l’Histoire auprès du plus grand nombre. Il est temps de prendre l’enjeu mémoriel au sérieux car il en va de la responsabilité de l’État que de reconnaître l’engagement de l’ensemble de ces citoyens et surtout de s’assurer d’en diffuser l’information à son juste titre pour apaiser un certain nombre de clivages, d’incivilité et de fantasmes stéréotypés ».

Des tirailleurs sénégalais

Des tirailleurs sénégalais

La cérémonie commémoration se tiendra ce jeudi 15 août à 10h, à la Nécropole nationale de Boulouris, à Saint Raphaël.

Miroir Citoyen & Outremers360

Aïssata Seck en bref

-Femme Engagée pour le droit à la dignité des anciens combattants issus des troupes coloniales

-Élue aux anciens combattants et à la mémoire à Bondy (Seine Saint Denis) depuis 2016

-Chargée de projets Citoyenneté au sein de la FONDATION POUR LA MÉMOIRE DE L’ESCLAVAGE, depuis octobre 2018

-Fait d’armes majeur ; elle a œuvré durant 8 mois auprès des médias et de la Présidence de la République afin de faire connaître au plus grand nombre les conditions de vie précaires des anciens combattants issus des troupes coloniales et de permettre à ce que les « tirailleurs sénégalais » soient naturalisés français par la décision de François Hollande, Président de la République.

image1

Aïssata Seck photographiée par Libération

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data