Zika : Les chercheurs de l’Inserm et du CNRS ont identifié la cellule responsable de l’entrée du virus dans les cellules du cerveau

No Comment

© AFP

La protéine AXl serait la cellule qui permettrait au virus Zika d’infecter les cellules du système nerveux selon les scientifiques de l’Inserm, CNRS et l’Université Paris Diderot.

Publiée dans la revue spécialisée « Cell Reports », cette découverte constitue une première étape dans la compréhension des complications neurologiques causées par le virus Zika. L’étude révèle que la protéine Axl exprimée dans de nombreuses cellules gliales (cellules assurant le fonctionnement du système nerveux en apportant les nutriments et l’oxygène, en éliminant les cellules mortes et en combattant les pathogènes, ndlr), facilite l’entrée du virus dans le cerveau. « L’entrée du virus dans ces cellules requiert une deuxième protéine, Gas6. Cette dernière constitue un médiateur entre les particules virales et les cellules gliales ». De plus, les chercheurs ont découvert que l’activation de la protéine Axl diminue la réponse immunitaire contre le virus Zika, favorisant l’infection.  Cette étude vient également appuyer la thèse selon laquelle le Zika serait responsable de maladies neurologiques sévères comme le syndrome de Guillain-Barré et de microcéphalies congénitales chez le fœtus.

Cette recherche s’inscrit dans le cadre du « projet  ZIKAlliance » qui a pour objectif d’explorer les répercussions du Zika pendant la grossesse et les effets à court et long terme sur les nouveau-nés, de mieux connaître l’histoire du Zika chez l’homme et dans son environnement  et de mieux organiser les recherches en vue de futures menaces d’épidémies dans les zones touchées.  En France, 11 partenaires travaillent aux côtés de l’Inserm pour ce projet dont  l’Institut Pasteur de Paris et de Nouvelle Calédonie, Inserm Transfert, l’IRD, le CNRS.

Pour rappel, le virus du Zika a été identifié pour la première fois en 1947 en Ouganda  avant de refaire surface  entre 2013 et 2015 dans les îles du Pacifique, Nouvelle-Calédonie et Polynésie Française notamment.  Le virus du zika a également défrayé la chronique en 2016 avec l’émergence d’une épidémie  en Amérique centrale et du sud ainsi que la zone Caraïbes. Durant cette année, les départements français d’Amérique (Guyane, Martinique et Guyane) ont été également touchés  par ce virus.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment