Santé en Outre-mer: La Guadeloupe inaugure le premier cyclotron avec Tepscan de la Caraïbe

No Comment

Après trois ans de mobilisation, le centre d’imagerie moléculaire de la Guadeloupe (CIMGUA) a accueilli son premier patient le 18 juin dernier. Doté d’un cyclotron avec un Tepscan, ce centre d’imagerie moléculaire devient le premier centre de prise en charge de diagnostic des cancers dans la Caraïbe.

La Guadeloupe continue d’optimiser et de renforcer ses équipements et infrastructures médicales. Quelques mois après l’installation d’un nouveau scanner médical à Marie-Galante, le centre d’imagerie moléculaire de la Guadeloupe (CIMGUA) a été inauguré en début de semaine, en présence du Ministre de la santé et du développement social d’Anguilla, Evans Mac Neil Rogers et du chef du département santé à l’OECO, Dr Carlène Radix, du sénateur Victorin Lurel et de la Présidente du Conseil Départemental de Guadeloupe, Josette Borel-Lincertin.

Capture d’écran 2018-06-20 à 14.14.43
Ce centre comprend un secteur production, un laboratoire de synthèse et de contrôle qualité et un secteur imagerie. Une nécessité selon le président de la Région Guadeloupe Ary Chalus au regard des prévalence des cancers et des maladies chroniques dans la région. « Avec le Centre d’Imagerie Moléculaire de la Guadeloupe (CIMGUA) nous donnons une chance à l’accès aux soins pour tous sur notre territoire grâce à un instrument inédit en Guadeloupe et dans la Caraïbe, qui par sa puissance permettra d’offrir un diagnostic plus précis aux patients pour une meilleure prise en charge dans le traitement des cancers », a t-il indiqué lors de son discours d’inauguration du centre d’imagerie.
Pour rappel, plus de 1700 nouveaux cas de cancers sont diagnostiqués chaque année dans le département. Parmi les plus fréquents, on retrouve le cancer de la prostate, le cancer du sein et le cancer du colon.

Favoriser le tourisme médical et la recherche

L’installation de cet équipement médical en Guadeloupe permettra aux patients de se soigner sur place et de réduire les frais liés aux déplacements en France hexagonale. Elle favorise également le tourisme médical avec les îles voisines de la Caraïbe grâce à la mise en place d’accords de coopération sanitaire.  » Sur le long terme, la Guadeloupe pourrait devenir une « destination santé de référence.
Le CIMGUA permettra également de stimuler la recherche avec la création prochaine d’un département de Recherche et Développement sur le site du centre d’imagerie.

Quid du cyclotron de la Martinique ?

L’inauguration du cyclotron guadeloupéen a relancé le débat sur le projet de la Martinique qui avait également émis l’idée de se doter de cet outil médical. Une convention a même été signée entre la Collectivité territoriale de Martinique et le centre hospitalier universitaire. Mais ce projet semble avoir été mis en stand-by. Une situation qui a fait réagir la sénatrice de la Martinique Catherine Conconne sur Facebook, dénonçant une absence de vision et de volonté de la part de certains décideurs locaux.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

ARTICLES POPULAIRES