Numérique en Outre-mer : L’Océan Indien bientôt connecté à l’Afrique grâce au câble METISS

No Comment

A l’initiative de la Commission de l’Océan Indien, six opérateurs de télécommunications (Telma, CEB FiberNet, Emtel, Canal+ Telecom, SFR et ZEOP) ont signé le 13 décembre à Maurice, l’accord de construction et de gestion du câble METISS (MElting poT Indianoceanic Submarine System). La mise en service de ce câble numérique est prévue en 2019. 

Le câble METISS, pour MEltingpoT Indianoceanic Submarine System, reliera à l’horizon 2019 Maurice, La Réunion et Madagascar à la haute bande passante internationale en Afrique du Sud. Long de 3000 km, il proposera une connexion d’un débit de 24 000 Gigabits / seconde, soit « 1 000 fois la vitesse de connexion disponible à Madagascar », souligne Patrick Pisal-Hamida, administrateur et directeur général de Telma, également président du consortium METISS. Une signature dont s’est félicité Madi Hamadi, le secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien (COI). « Le câble modifiera profondément le paysage numérique régional et permettra la démocratisation de l’accès au très haut débit au bénéfice des populations et des acteurs économiques.

Le câble numérique suscite beaucoup d’espoirs dans la zone car elle vient répondre à un besoin de connectivité et que les câbles actuels arrivent en fin de vie. La Commission de l’Océan Indien a mis en avant l’utilité d’une action régionale pour faire du numérique un véritable levier de croissance et d’emplois, d’innovation et de diffusion des connaissances. De son côté, le président du Conseil de la COI et chef de la diplomatie mauricienne, Vishnu Lutchmeenaraidoo a insisté sur le fait que « le câble METISS participera aussi au renforcement de la compétitivité de la région ». 

© DR

© DR

En effet, depuis quelques années, l’amélioration d’une infrastructure numérique dans l’océan indien constitue une véritable ambition régionale. A titre d’exemple, le gouvernement mauricien, a lancé en 2015 un plan stratégique quinquennal pour le numérique, « Smart Mauritius », prévoit également de connecter le pays à un troisième câble sous-marin à fibre optique. Il faut également souligner le travail de la Réunion en matière d’innovation médicale. L’île est le premier territoire d’Outre-mer à avoir reçu en 2016, la labellisation nationale French Tech sur la thématique de l’e-santé avec le programme « La Réunion- HealthTechIsland ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment