Le Martiniquais Claude Flamand Lauréat du Prix « Pasteur International Talent »

No Comment

© Institut Pasteur

Claude Flamand, responsable de l’unité d’épidémiologie à l’Institut Pasteur de la Guyane a reçu le prix « Pasteur International Talent » pour ses travaux sur l’épidémiologie des arboviroses et les facteurs qui influencent leur transmission.

Ce prix lui a été remis le 16 novembre denier par le Pr. Stewart Cole, directeur général de l’Institut Pasteur et le Dr Marc Jouan, directeur international de l’Institut Pasteur, lors du quatrième symposium du Réseau International des Instituts Pasteur. D’un montant de 10 000 €, le prix « Pasteur International Talent » vise à reconnaître, soutenir et stimuler le développement de carrière pour des chercheurs en passe de devenir des leaders scientifiques au sein du Réseau International des Instituts Pasteur.

© Institut Pasteur

© Institut Pasteur

Diplômé en mathématiques statistiques appliquée à la biologie, Claude Flamand a débuté sa carrière à l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) en Martinique. Sur son île natale, le biostatiscien a d’abord travaillé, de 2004 à 2005, sur l’évaluation de l’imprégnation au mercure des Amérindiens de Guyane liée à l’activité d’orpaillage clandestin en forêt amazonienne et sur l’exposition au chlordécone aux Antilles.

Fin 2005, il entame pendant deux ans, un programme national de formation à l’épidémiologie de terrain. A l’issue de sa formation, il retourne à l’InVS en Guyane où il s’occupera de 2007 à 2013 à la mise en place des systèmes de surveillance des maladies infectieuses prioritaires et à l’évaluation des situations d’urgence sanitaire. Parallèlement, Claude Flamand prépare une thèse : « Mon sujet consistait à analyser les facteurs climatiques et environnementaux associés à la dengue en Guyane avec pour objectif de prédire la survenue d’épidémie plusieurs mois à l’avance »confie-t-il sur le site de l’Institut Pasteur. L’épidémiologiste étendra ensuite ses recherches au chikungunya et au zika.

Modèle de présence de moustiques adultes en milieu urbain issue du projet DETECT. Image: Pléiades du 12/09/2012, , distribution Astrium DS. Crédit : CNES

Modèle de présence de moustiques adultes en milieu urbain issue du projet DETECT. Image: Pléiades du 12/09/2012, , distribution Astrium DS. Crédit : CNES

En 2013, Claude Flamand devient Responsable de l’unité d’épidémiologie à l’Institut Pasteur de la Guyane. L’année suivante, il travaille sur le nouveau projet en DETECT en collaboration avec le Centre national d’études spatiales (CNES). Objectif de ce programme: cibler les zones à haut risque et prédire plusieurs mois à l’avance, une épidémie de dengue en identifiant les déterminants climatiques, environnementaux et socio-comportementaux de la transmission, à partir d’images satellites et de modélisation mathématique. «La combinaison de toutes ces données spatiales, climatiques, environnementales, socio-comportementales, immunologiques pourra nous permettre dans l’avenir de savoir quand aura lieu une épidémie, quelle population sera touchée » résume Claude Flamand.

A terme, ce nouvel outil DETECT permettra de fournir une cartographie précise aux services de la lutte anti-vectorielle pour prioriser les interventions de démoustication dans les zones à risque. « Le projet Detect devrait se terminer en 2019 après une phase de validation sur le terrain qui permettra de confirmer que le modèle prédit avec précision les lieux où se concentrent les moustiques et les gîtes larvaires», souligne l’Institut Pasteur.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data