En Nouvelle-Calédonie, une bactérie pour lutter contre les moustiques porteurs de dengue

No Comment

©James Gathany

La Nouvelle-Calédonie, et plus précisément la ville de Nouméa, sera le terrain d’expérimentation d’une nouvelle technique de lutte contre les moustiques porteurs de la dengue, du zika et du chikungunya. Développé par une Université d’Australie, le projet wolbachia, du nom de la bactérie éponyme, permettrait de neutraliser les virus arboviroses présents dans les moustiques.

Dans un an maximum, 9 mois au minimum, des moustiques porteurs de la bactérie wolbachia seront relâchés dans la ville de Nouméa. Cette bactérie doit permettre de bloquer la transmission des arboviroses comme la dengue, mais aussi le zika et le chikungunya. Pour mener à bien ce projet, une convention a été signée ce lundi 5 mars, entre l’Université de Monash en Australie, qui a mis au point ce procédé, l’institut Pasteur, la Mairie de Nouméa et le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Une première phase d’expérimentation de ce procédé nouveau aura lieu en laboratoire, pendant 9 mois environ, avant d’avoir pour champ d’action les rues de Nouméa. Si l’expérience sur la Capitale calédonienne s’avère concluante, le projet wolbachia sera étendu à d’autres communes de la Collectivité. Pour rappel, le gouvernement calédonien a décrété l’épidémie de dengue, jeudi 22 février, en raison de l’augmentation « significative » du nombre de cas de la maladie depuis le début de l’année. L’an dernier, l’épidémie avait duré de janvier à septembre et causé le décès de 11 personnes.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment