Clipperton, l’atoll le plus isolé du Monde

No Comment

Le député Philippe Folliot a été missionné par le Premier ministre, Manuel Valls, afin d’étudier la vocation future de l’atoll de Clipperton, possession française, qui pourrait devenir une base scientifique internationale.

Le député du Tarn, Philippe Folliot, a été reçu, le 7 janvier, par Edouard Fritch, président du gouvernement de la Polynésie française, le député polynésien, Jean-Paul Tuaiva et le ministre de l’économie « bleue », Teva Rohfritsch. Un scénario est actuellement à l’étude. L’atoll de Clipperton, le plus isolé du Monde, pourrait devenir une base scientifique française à vocation internationale. La Polynésie française, territoire le plus proche de l’atoll, pourrait prendre part au projet, dans la réalisation de la base et le soutien arrière. C’est alors l’archipel des îles Marquises qui rentreraient directement en jeu. Étant situé à l’extrême Nord de la Polynésie française, il faut sept jours de navigation pour joindre l’archipel des Marquises et Clipperton. Philippe Folliot devrait d’ailleurs se rendre sur les îles marquisiennes de Nuku Hiva et Hiva Oa pendant sa mission. Le fait que Polynésie française rentre dans ce projet témoigne des bonnes relations qu’entretiennent le gouvernement actuel du territoire avec l’Elysée.

Le député du Tarn, Philippe Folliot s'était déjà rendu sur l'atoll de Clipperton en Avril 2015 ©DR

Le député du Tarn, Philippe Folliot s’était déjà rendu sur l’atoll de Clipperton en Avril 2015 ©DR

L’atoll de Clipperton, anciennement appelé île de la Passion, est l’unique possession française située dans le Pacifique Nord-est. Isolé, il se situe à 1300 km au Sud-ouest du Mexique et à 6000 km au Nord-est de Tahiti, île principale de la Polynésie française. L’atoll de Clipperton est également connu pour sa biodiversité riche malgré ses faibles ressources. On y trouve 11 millions de crabes oranges et la plus grande colonie de Fous masqués (110 000 individus estimés en 2005). Côté reptiles, l’île abrite des lézards et est un des lieux privilégiés de ponte pour les tortues marines. Enfin, l’île compte également quelques 112 espèces de poissons, et surtout, cinq espèces de dauphins qui fréquentent les eaux de Clipperton. L’atoll offre à la France une zone économique exclusive (ZEE) de 436 000 km2, non négligeable, mais bien loin des 5 millions de km2 de la ZEE polynésienne. Quoiqu’il en soit, l’atoll de Clipperton fait aujourd’hui l’objet d’un regain d’intérêt, alors qu’il est, depuis des décennies, très peu exploité pour les richesses qu’il apporte.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment