Centre Spatial Guyanais: Décollage d’une fusée Soyouz depuis la Guyane

No Comment

© Twitter Steve Collar

Une fusée Soyouz a décollé vendredi du Centre spatial guyanais (CSG), emportant quatre satellites de télécommunications de la constellation 03b pour la société luxembourgeoise SES, selon les images retransmises sur le site d’Arianespace.

Le décollage de la fusée Soyouz, initialement prévu à 16h37 GMT (17h37 heure de Paris) a été différé pendant quelques dizaines de minutes en raison de vents en altitude. Les conditions météo étant redevenues correctes, le lanceur russe a pu s’élancer à 17h10 GMT (18h10 heure de Paris) du pas de tir situé sur la commune de Sinnamary.
La durée de la mission, du décollage à la séparation des satellites, est de 2h 22 minutes. Le lanceur russe doit placer sur une orbite terrestre moyenne quatre satellites O3b MEO (Medium Earth Orbit), construits par Thales Alenia Space dans son usine de Cannes.

Il s’agit du deuxième lancement de l’année pour la société de services de lancement, après le tir problématique d’une Ariane 5 le 25 janvier. Lancée sur une mauvaise trajectoire, la fusée européenne n’avait pas mis sur la bonne orbite deux satellites, dont l’un pour l’opérateur SES.
Jean-Yves Le Gall, le président du CNES (Centre national des études spatiales). a demandé au CSG « des vérifications complémentaires » avant le lancement de la fusée Soyouz. Prévu à l’origine pour mardi, le tir a de ce fait été décalé de trois jours. « On refait des calculs pour s’assurer que dans tous les cas, il n’y a jamais de mise en danger des populations et qu’on est totalement conforme à la doctrine de sauvegarde », a expliqué Jean-Yves Le Gall, qui s’exprimait devant l’Association des journalistes économiques et financiers (AJEF).

Avec AFP

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés