Wallis-Et-Futuna : Regain de tension entre les autorités coutumières

No Comment

Le préfet de Wallis et Futuna a interdit toute manifestation mardi dans l’île de Wallis, en raison d’un regain de tension entre les deux chefferies traditionnelles, qui se disputent le titre de « roi ». 

C’est l’intronisation d’un des représentants d’un des chefs coutumiers qui a poussé le Préfet Marcel Renouf à prendre cette décision.Dans un communiqué, le préfet Marcel Renouf a mis en avant « le risque élevé de troubles graves à l’ordre public » pour motiver cette décision. Vendredi dernier des villageois en sont venus aux mains, faisant un blessé léger selon le témoignage d’un habitant joint par l’AFP  par téléphone, en raison de ce conflit, qui s’envenime depuis avril dernier.

Après d’un an et demi de palabres infructueux, deux rois rivaux (Lavelua), Tominiko Halagahu et Patalione Kanimoa, ont été intronisés. M.Halagahu ayant maille à partir avec la justice, pour avoir participé à l’organisation d’un blocage de l’aéroport, le préfet a seulement pris acte « administrativement » en juin de la nomination de M.Kanimoa. Le président de l’Assemblée territoriale Mikaele Kulimoetoke a regretté que le préfet se soit « immiscé dans les affaires coutumières ».

Avec AFP

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment