Wallis et Futuna: La stratégie de développement 2016-2030 adoptée

No Comment

©DR

Après trois ans de concertation, la stratégie de développement 2016-2030 de Wallis et Futuna a été adoptée ce jeudi 26 janvier par les membres de la Commission permanente de l’Assemblée territoriale. Cette stratégie est une « feuille de route » pour le développement de l’archipel sur les 15 prochaines années.

Avec trois voix pour et une abstention, les membres de la Commission permanente de l’Assemblée de Wallis et Futuna ont finalement adopté le volet économique de la stratégie de développement 2016-2030 du territoire. Le dossier a été examiné par la Commission permanente suite notamment à une demande de réédition faite par l’Assemblée territoriale lors de l’examen budgétaire en décembre dernier. Pour Frédéric Baudry, Président de la Commission permanente, il s’agissait d’un « dossier urgent » puisque le financement du câble sous-marin, essentiel au développement de Wallis et Futuna, était en jeu. « On a pris nos responsabilités » a-t-il affirmé. A noter que les volets numériques et environnementaux de la stratégie de développement avaient déjà été adoptés.

Le câble sous-marin reliant Wallis et Futuna aux îles Fidji et Samoa est un facteur majeur du développement de l'archipel ©DR

Le câble sous-marin reliant Wallis et Futuna aux îles Fidji et Samoa est un facteur majeur du développement de l’archipel ©DR

Sur le papier, cette stratégie de développement veut mettre en valeur le secteur primaire à Wallis et Futuna: favoriser la production locale pour dynamiser la consommation locale. Le document met également l’accent sur le développement des entreprises wallisiennes et futuniennes, afin de favoriser la création d’emplois, via l’installation du futur câble sous-marin. Dans le volet touristique, l’archipel veut mettre en place un tourisme « partagé et raisonné ». Le développement de l’économie bleue et de la mer « dans le respect de la nature » est aussi au cœur du document. « Il y a une discussion qui doit se passer aujourd’hui (ce vendredi, ndlr) entre le territoire et l’Europe car ils avaient besoin de ce document cadre pour valider la stratégie du territoire en matière numérique », explique Frédéric Baudry.

« Feuille de route », cette stratégie de développement 2016-2030 de Wallis et Futuna a pour ambition de développer l’économie de l’archipel « dans le respect des traditions », afin notamment d’enrayer l’exode de la population. En effet, on compterait 483 domiciles abandonnés dans les villages de Wallis et Futuna en 2013, contre 296 en 2003.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment