Territoriales 2018 en Polynésie : Le Président de la Collectivité Edouard Fritch présente « une liste gagnante »

No Comment

©Radio 1 Tahiti / Nicolas Perez

Ce samedi 17 mars à Papeete, le Président de la Polynésie française Edouard Fritch, également Président-fondateur du parti autonomiste Tapura Huira’atira, a présenté sa liste pour les élections territoriales 2018 qui auront lieu les 22 avril et 6 mai prochain.

Une semaine après le parti indépendantiste Tavini Huira’atira, c’est au tour d’un autre grand parti de Polynésie de présenter sa liste de 57 candidats et quelques grandes lignes de son programme pour les prochaines élections territoriales, scrutin majeur de la vie politique en Polynésie. Fondé en 2016 et dirigé par l’actuel Président polynésien Edouard Fritch, il s’agit de la première Territoriale pour le Tapura Huira’atira, né de la séparation politique entre Edouard Fritch et son ancien mentor, Gaston Flosse. C’est à l’occasion du Congrès du parti, qui a eu lieu ce samedi soir à Papeete, qu’Edouard Fritch a présenté sa liste devant environ 6 000 militants.

Il s'agira de la première territoriale pour le jeune parti d'Edouard Fritch, né de sa séparation du tahoera'a Huira'atira de Gaston Flosse ©Tahiti-infos

Il s’agira de la première territoriale pour le jeune parti d’Edouard Fritch, né de sa séparation du tahoera’a Huira’atira de Gaston Flosse ©Tahiti-infos

Sans surprise, Edouard Fritch se hisse en tête de liste. Il est suivi par Nicole Bouteau, ministre du Tourisme de la Collectivité. On retrouve sur sa liste pas moins de 21 maires de Polynésie : Michel Buillard, maire de Papeete, Philippe Schyle, maire de Arue, Jacquie Graffe, maire de Paea, Tearii Alpha, maire de Teva I Uta, Thomas Mouthame, maire de Taputapuatea (île de Ra’iatea) et ancien proche de Gaston Flosse, ou encore, Rony Tumahai, maire de Punaauia, une des communes les plus peuplées de Polynésie. A noter la présence, sur cette liste, de Nicole Sanquer, députée, et Lana Tetuanui, sénatrice de Polynésie. La Tapura Huira’atira a également ouvert sa liste à un petit parti dirigé par un ancien candidat aux Territoriales de 2013, Teiva Manutahi.

A noter que, comme pour les indépendantistes, la constitution de la liste d’Edouard Fritch s’est révélée laborieuse. « Nous sommes une famille nombreuse ; nous avons 34 élus sortants, une trentaine de maires Tapura Huira’atira et il y a 57 places », a expliqué Edouard Fritch à Tahiti-infos. « La pression était là jusqu’à la dernière minute. Mais je pense que c’est une liste gagnante (…). Je pense avoir présenté quelque chose qui donnera un bon consensus dans les huit sections ».

Troisième succès après la Présidentielle et les Législatives ? 

« Pour ce nouveau combat politique de notre jeune existence, nous partons en confiance », a déclaré Edouard Fritch dans son discours, qui admet toutefois que « rien est gagné d’avance ». « Ne sous-estimons pas nos adversaires politiques. Ceux sont des partis expérimentés qui, eux aussi, se battront jusqu’au bout pour tenter de gagner ». Edouard Fritch espère notamment surfer sur les bons résultats de son parti lors de la Présidentielle et des Législatives de 2017 en Polynésie. « Mon objectif est de gagner au 1er tour. Nous devons gagner au 1er tour car au second tour nous prendrons le risque d’avoir en face de nous un jeu des alliances qui peut nous être défavorable. Ils seront capables de tout pour nous éliminer ».

Les prochaines territoriales en Polynésie devraient vraisememblablement se jouer entre les trois principaux partis: le Tahoera'a Huira'atira de Gaston Flosse, le Tavini Huira'atira de l'indépendantiste Oscar Temaru, et le Tapura Huira'atira d'Edouard Fritch ©Gregory Boissy (AFP) / Outremers360 / Radio 1 Tahiti

Les prochaines territoriales en Polynésie devraient vraisemblablement se jouer entre les trois principaux partis: le Tahoera’a Huira’atira de Gaston Flosse, le Tavini Huira’atira de l’indépendantiste Oscar Temaru, et le Tapura Huira’atira d’Edouard Fritch ©Gregory Boissy (AFP) / Outremers360 / Radio 1 Tahiti

Pour Edouard Fritch, l’enjeu est important. Son parti se confrontera pour la première fois à une élection territoriale, néanmoins, ses candidats sont, pour la plupart, des expérimentés de la politique en Polynésie. La présence de nombreux maires sur sa liste donne un aperçu de l’avance qu’il peut avoir dans les urnes. Il s’agira alors pour l’actuel Président polynésien, soutenu par La République en marche, de conforter son pouvoir à la tête de la Collectivité. Si Edouard Fritch confirme sa place de nouvel homme fort de la Polynésie, reste à savoir qui sera la principale force d’opposition : les indépendantistes d’Oscar Temaru ou le Tahoera’a Huira’atira de Gaston Flosse ?

Pour rappel, les Polynésiens seront invités, les 22 avril et 6 mai prochain, à renouveler les 57 représentants de  l’Assemblée territoriale. Pour cela, les partis politiques présentent chacun une liste de 57 candidats représentant une circonscription unique divisée en huit sections. La liste arrivée en tête et donc majoritaire élit, naturellement, sa tête de liste à la Présidence de la Polynésie française.

Liste complète du Tapura Huira’atira pour les Territoriales de 2018

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment