Service national universel : Édouard Philippe lance les consultations locales en Guyane

No Comment

Illustration ©Sipa

Le Premier ministre Édouard Philippe a défendu, ce jeudi 13 septembre à Avignon, le futur service national universel (SNU) en préparation. Il a également lancé la phase des consultations locales, dont une aura lieu en Guyane. 

Annoncé fin juin, l’exécutif annonçait que ce SNU prendrait la forme d’un service civique d’un mois obligatoire aux alentours de 16 ans, suivi d’un engagement plus long sur la base du volontariat. Mais les modalités plus précises de sa mise en œuvre, qui doit avoir lieu progressivement entre l’été 2019 et 2026, doivent être détaillées à l’issue d’une consultation de la jeunesse qu’a lancé aujourd’hui Édouard Philippe. Cette consultation vise notamment à préciser les grandes lignes du futur SNU

Cette consultation prendra forme jusqu’à fin octobre de cinq journées à Compiègne, en Isère, en Île-de-France, en Guyane et en Nouvelle-Aquitaine. Outre le contenu précis du service, la question de l’hébergement et de l’encadrement sont les principales inconnues. Le gouvernement souhaite qu’une partie des bénévoles de la phase facultative contribue à encadrer la phase obligatoire, alors que la mise en place du SNU doit progressivement atteindre toute une classe d’âge, soit 700 à 800.000 jeunes par an.

« Ce service national universel, il ne doit pas être un objet de fantasmes, il ne doit pas être un objet d’angoisses, ni d’angoisse sur l’utilisation qu’on ferait des volontaires, ni l’angoisse du rétablissement du service militaire, ni l’angoisse d’un coût budgétaire qui serait tellement élevé qu’il reviendrait à priver notre pays des moyens pour remplir d’autres priorités », a déclaré le Premier ministre à Avignon, devant près de 600 jeunes.

Avec AFP.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment