Sénatoriales 2017: A la Réunion, Michel Dennemont et Gelita Hoarau officialisent leur candidature

No Comment

© DR

La campagne électorales est bel et bien lancée.De nouveaux candidats ont annoncé ces derniers jours  leur volonté de briguer un mandat lors des prochaines élections sénatoriales, le 24 septembre.

Il  s’agit de Michel Dennemont, maire de la commune des Avirons et de la sénatrice PCR, Gélita Hoarau  qui avait remplacé Paul Vergès suite à sa disparition en novembre dernier. Le premier a mis en exergue son « parcours politique exemplaire et droit » pour « continuer de servir la Réunion et la France » en tant que sénateur.  Pour Gélita Hoarau, c’est la « situation particulièrement grave à la Réunion » qui la pousse à être candidate afin de « défendre la Réunion au Sénat. ». Pour l’anecdote, Gelita Hoarau et Michel Dennemont (proche du courant centriste à la Réunion) figuraient sur la même liste respectivement à la 2ème et 3ème place aux élections sénatoriales de 2011, menée par Paul Vergès. Cette année, les deux candidats mènent leur propre liste.

Capture d’écran 2017-08-25 à 17.26.56

Au Parti socialiste réunionnais, Christian Annette et Jean-Luc Saint Lambert ont été désignés il y a quelques mois par les militants.  Toutefois, une candidature de Wilfrid Bertile, ancien maire de Saint-Philippe sous le mandat de François Mitterrand est également évoquée. « il y a deux manières de faire de la politique. La pire: se partager des places par des arrangements ou des compromissions. L’autre, défendre un projet collectif et, dans le cas de notre île, promouvoir une nouvelle Réunion fondée sur les particularités de son territoire et la culture de sa population. Je ne cours pas après un mandat. Je choisis l’autre, celui de l’intérêt de La Réunion »,  souligne  Wilfrid Bertile sur sa page Facebook. Il a précisé vouloir présenter sa contribution à ce projet dans un livre qui sera publié la semaine prochaine.

L’ensemble de ces candidats officiellement déclarés ont tous reconnu la nécessité de mener une liste de rassemblement, en  écho  à la liste d’union formée par la droite réunionnaise et menée par Nassimah Dindar, pour remporter ce scrutin. Une tâche herculéenne au vu des dissensions au sein de certains partis. C’est le cas du Parti Socialiste où la candidature de Christian Annette ne fait pas l’unanimité. Un des ténors de cette gauche locale, Michel Vergoz a choisi de soutenir la candidate de la République en Marche Brigitte Hoarau.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment