Sécurité routière: les chiffres Outre-mer désormais communiqués comme ceux de l’Hexagone

No Comment

©Sébastien Bozon / AFP

Les chiffres de la sécurité routière en Outre-mer seront désormais communiqués au même moment que les chiffres hexagonaux (accidentologie, nombre de blessés, nombre de tués), a annoncé jeudi le ministère des Outre-mer dans un communiqué.

Jusqu’à présent, seuls les chiffres de l’Hexagone étaient communiqués. Sur proposition de la ministre des Outre-mer Annick Girardin, qui défend régulièrement le « réflexe outre-mer » au sein du gouvernement, le Premier ministre Edouard Philippe « a décidé de mettre fin à une pratique historique consistant à ne pas publier les chiffres de la sécurité routière outre-mer », a indiqué le ministère, après le comité interministériel à la sécurité routière (CISR) qui s’est tenu mardi.

« Le Premier ministre a décidé que les mesures prises lors du comité interministériel seraient intégralement appliquées dans les départements et régions d’outre-mer », a-t-on précisé de même source. L’insécurité routière provoque « plus de 200 décès par an » en Outre-mer. « Les décisions du CISR y trouveront donc une résonance particulière, notamment concernant la protection des piétons, la responsabilisation des usagers de deux-roues motorisés ou encore les placements de véhicules en fourrière en cas d’infractions graves », a noté le ministère.

Plusieurs chiffres nationaux annuels ou mensuels, comme ceux de la sécurité routière, du chômage ou des homicides, sont régulièrement communiqués sans les chiffres de l’Outre-mer, ce que déplorent les élus ultramarins depuis de nombreuses années.

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment