Sécheresse à Mayotte: Les coupures d’eau vont être « allégées » temporairement

No Comment

©DR

Les coupures d’eau un jour sur deux que subissent les habitants du sud et du centre de Mayotte depuis plus de trois mois « seront allégées », avec une réalimentation temporaire le week-end, a indiqué vendredi la préfecture.

Cet allègement est rendu possible par « les averses qui se sont produites au cours du mois de mars », a précisé la préfecture dans un communiqué. La « contrainte des tours d’eau » sera ainsi assouplie « temporairement », « par un rétablissement intégral du réseau du vendredi 12 heures jusqu’au lundi 8 heures ». Cet assouplissement ne satisfait pas cependant les 60.000 habitants dont l’eau domestique n’est plus potable depuis le 16 décembre 2016, date des premiers « tours d’eau ».

Des habitants mécontents réunis en collectif, « Les Assoiffés du sud », refusent de payer leurs factures d’eau, aux motifs qu’elle n’est pas potable et que la remise consentie par le Syndicat intercommunal d’eau et d’assainissement de Mayotte (SIEAM) est insuffisante. Ce collectif a manifesté mercredi devant la Société mahoraise des eaux, qui gère la distribution de l’eau potable à Mayotte, et a bloqué l’entrée du SIEAM jeudi, cadenassant le portail principal. Le président du SIEAM, Moussa Mouhamadi Bavi, a affirmé « comprendre parfaitement la réaction de la population », mais ne pas être en mesure de diminuer encore le montant des factures d’eau. « Il y a eu un service rendu, on a une entreprise, on a 200 salariés, il faut qu’on les paie », a-t-il justifié.

Un tanker, une usine de désalinisation et une troisième retenue collinaire

Mayotte subit une sécheresse exceptionnelle due à une saison des pluies tardive et insuffisante. Les élus de Mayotte ont également pointé du doigt un réseau d’eau vétuste. Depuis plus de trois mois, huit communes du centre et du sud de l’île subissent des coupures programmées d’eau. La préfecture avait averti mercredi que le remplissage des deux retenues collinaires qui alimentent majoritairement Mayotte en eau « n’est pas garanti » avant la fin de la saison des pluies. Plusieurs mesures d’urgences avaient été prises à Paris, par les ministères de l’Intérieur et des Outre-mer, parmi lesquelles la mise en place de rotations par Tanker pour une alimentation en eau depuis La Réunion, la construction d’une usine de désalinisation ou encore, celle d’une troisième retenue collinaire.

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment