Saint-Martin/Saint-Barthélémy : L’Etat financera un tiers des investissements de la Collectivité de Saint-Martin pour la reconstruction

No Comment

© Handout

Le gouvernement a tenu le 5ème comité interministériel pour la reconstruction de Saint-Martin et Saint-Barthélémy ce 12 mars à Matignon. Ce comité marque le lancement du processus de reconstruction, six mois après le passage de l’Ouragan Irma.

« La phase d’urgence qui s’est achevée à la mi-janvier est actuellement derrière nous, même si il reste encore des difficultés encore à régler comme la téléphonie fixe. 50% de la population de l’île n’ont pas de ligne mais l’ARCEP vient d’accorder des fréquences supplémentaires pour Saint-Barthélémy et Saint-Martin », précise Philippe Gustin, le délégué interministériel à la reconstruction.De façon globale, la situation sur l’île sinistrée de Saint-Martin s’est normalisée avec plus de 80% des élèves inscrits avant Irma actuellement scolarisés malgré des conditions dans certains établissements parfois particulièrement dégradées, une présence sécuritaire sur le terrain jugée « optimale » et une activité économique qui reprend peu à peu. « Environ 300 chambres disponibles sur Saint-Martin, sur les 1700 que comptait l’île avant le passage du cyclone », indique Philippe Gustin.

Une nouvelle étape s’ouvre désormais pour le gouvernement. « Nous passons à une autre phase en définissant les investissements de la reconstruction. C’est au tour de la Collectivité de Saint-Martin à mettre en oeuvre la reconstruction de ses bâtiments publics et de ses réseaux. ». En effet, depuis 2007, la Collectivité de Saint-Martin est une collectivité d’outre-mer (COM) autonome, notamment fiscalement. La quasi-totalité des équipements publics relève de sa compétence. « Toutefois, l’Etat a décidé de continuer à soutenir la Collectivité dans cette étape, en finançant de manière exceptionnelle plus d’un tiers des investissements de la Collectivité », ajoute Philippe Gustin. Sur le plan d’investissement d’un montant de 200 millions présenté par la Collectivité de Saint-Martin, l’Etat y participera à hauteur de 66,4 millions d’euros. Par ailleurs, l’Etat prendra à sa charge le paiement des intérêts d’un prêt de longue durée de 60 millions d’euros.

Priorité à la préparation de la saison cyclonique

Enfin, ce 5ème comité interministériel a abordé la question de la préparation de la prochaine saison cyclonique.Les collectivités de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy ont présenté un état des lieux de leur préparation de la période cyclonique. « Nous savons que nous n’arriverons pas à sécuriser toutes les maisons et de reconstruire les maisons qui sont complètement détruites en si peu de temps. La priorité est de consolider au maximum le couvert (les toits, les fenêtres, les maisons) et de renforcer la capacité en terme d’abris anti-cycloniques à Saint-Martin »,précise Philipe Gustin. La collectivité de Saint-Martin a notamment prévu de créer d’ici juin de nouveaux abris pour sécuriser la population précaire. L’aménagement avant le début de la saison cyclonique de 11 bâtiments publics et privés (dont 7 écoles, une ancienne caserne de gendarmerie et un hôtel) est en cours d’étude, pour héberger au total 1700 personnes.

« Du côté de l’Etat, nous avons lancé une étude de retour d’expérience sur la gestion des renforts au niveau local, zonal (zone Antilles) et national durant IRMA », ajoute Philippe Gustin. Des mesures spécifiques seront présentées lors du prochain comité interministériel en juin prochain.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment