Rentrée scolaire: Le Préfet de la Réunion propose 1000 contrats aidés supplémentaires

No Comment

©7magazine.re

Le préfet de la Réunion Amaury de Saint-Quentin a fait une nouvelle proposition sur le nombre de contrats aidés d’urgence pour la rentrée scolaire, deux jours après la manifestation des maires de l’île devant la Préfecture. 

 Alors que la rentrée scolaire dans le département approche à grands pas, le préfet de l’île a fait un nouveau geste en  proposant une nouvelle enveloppe de 1000 contrats aidés afin de préparer la rentrée 2017 dans de bonnes conditions. Ces contrats s’ajoutent aux 1800 contrats d’urgence annoncés le 8 août. Les maires réunionnais avaient jugé ce quota insuffisant. Selon ces derniers, 3298 contrats aidés sont nécessaires pour assurer l’hygiène, la sécurité ou encore la restauration dans les établissements accueillant les écoliers réunionnais.

« Si les choses ont pris un peu de temps, c’est qu’il a fallu travailler sur l’enveloppe allouée, l’optimiser. (…) Il a fallu prendre en compte au mieux possible les autres demandes, en particulier celles du monde associatif, qui sont nombreuses, et légitimes », a expliqué Amaury de Saint-Quentin à la presse après sa rencontre avec les maires. Avec un nombre de 2800 contrats, le Préfet de la Réunion estime que « les conditions nécessaires, en ce qui relève de la mise en oeuvre les contrats aidés (…) sont réunies pour que cette rentrée puisse se dérouler à partir des dates initialement prévues, c’est-à-dire ses 17 et 18août prochains ».

Stéphane Fouassin, le président de l’association des maires de la Réunion, a déclaré avoir entendu « les propositions du préfet » mais « elles devront être analysées pour voir si nous pouvons réaliser une rentrée ». Les maires de l’île ont annoncé qu’ils se réuniront le 16 août pour déterminer la prochaine date de la rentrée des classes.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment