Renoncement de François Hollande: Les Outre-mer réagissent

No Comment

©Lionel Bonaventure / AP

Après l’annonce du renoncement de François Hollande à l’élection présidentielle de 2017, les réactions ont été nombreuses dans l’Hexagone et dans les Outre-mer. Tour d’horizon des réactions des élus politique et personnalités des Outre-mer.

 

Dans le Pacifique, l’annonce a également fait réagir. Le Président de la Polynésie française Edouard Fritch a salué le « courage » d’une telle décision. « Nous avons tissé des liens d’amitié forts et quelque part cela m’affecte que cet homme se soit retiré pour essayer de calmer les esprits et de retrouver une unité à son parti« . « Je crois que François Hollande continuera à faire tout son possible pour tenir ses engagements », a-t-il conclut. Son adversaire autonomiste, ancien mentor et Président-fondateur du Tahoera’a Huira’atira, Gaston Flosse, n’est pas surpris face à cette annonce: « Je crois qu’il fallait s’y attendre (…), il savait qu’il allait être battu ». Gaston Flosse ajoute, contrairement à Edouard Fritch que les « engagements pris ne seront pas tenus. Il vaut mieux arrêter toute les discussions avec le PS et attendre le nouveau président de la République qui sera élu en mai prochain ». 

Alliés du PS en Polynésie française, les indépendantistes du parti Tavini Huira’atira ne sont également pas surpris. « Il y a une telle débâcle au PS qu’aujourd’hui, il n’incarne pas lui-même la personne qui rassemblerait à Gauche », a déclaré Anthony Géros, président du groupe UPLD-Tavini Huira’atira à l’Assemblée de la Polynésie française.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment