Refonte des aides économiques Outre-mer : La « Réunion économique » se dit inquiète

No Comment

©Clicanoo / Journal de l’Île

Ce jeudi 20 septembre, l’organisation la « Réunion économique » a fait part de ses inquiétudes quant à la refonte des aides économiques en Outre-mer, annoncée par le président de la République dès la campagne présidentielle. 

« Bercy essaye de récupérer des crédits sur le dos de La Réunion et des DOM en général, et nous aidons le ministère des Outre-mer pour que ces montants soient sanctuarisés parce qu’on sait que le soutien à l’économie génère de l’emploi » a déclaré Jérôme Isautier, président de La Réunion Économique, qui regroupe l’ensemble des filières économiques de l’île ainsi que les trois chambres consulaires (Chambre des Métiers et de l’Artisanat, Chambre de l’Agriculture, et Chambre de Commerce et d’Industrie). Pour précision, le montant de ces aides aux entreprises ultramarines s’élève à 2,5 milliards d’euros et la refonte des aides économiques en Outre-mer sera débattue à partir de la semaine prochaine, dans le cadre du projet de Loi Finances 2019.

« Des décisions majeures vont être prises, qui vont impacter très lourdement le développement économique, l’activité et l’emploi. Nous avons besoin davantage de concertation avec le gouvernement, pour qu’il prenne mieux en considération les projets de développement que nous portons à La Réunion » a déclaré de son côté le président de la Région Réunion, Didier Robert, venu soutenir la démarche de l’organisation économique. « Il y a 17 000 entreprises qui bénéficient de la Lodeom (exonération de cotisations patronales d’assurances sociales et d’allocations familiales, ndlr), si chaque entreprise perd ne serait-ce qu’un salarié, cela fait 17 000 chômeurs en plus », prévient Jérôme Isautier. Selon les premières informations qui circulent autour de la refonte des économiques en Outre-mer, la suppression de la Lodeom, mise en place il y a 10 ans, serait prévue dans le projet de Loi Finances 2019.

« À chaque fois qu’on touche de manière forte à un mécanisme financier ou fiscal, on touche à 30-40 000 emplois », ajoute Dominique Vienne, président de la CPME Réunion. Le président du Medef Réunion, Didier Fauchard, demande notamment la suspension et le report du projet de Loi Finances 2019 le temps d’une concertation et la « Réunion économique » souhaite mobiliser l’ensemble des parlementaires réunionnais autour de cette problématique.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés