Référendum en Nouvelle-Calédonie : Vers une dernière réunion du Groupe de dialogue ce vendredi

No Comment

Ce groupe de dialogue sur le « chemin sur l’avenir » avait été mis en place par Edouard Philippe, lors de sa visite en Nouvelle-Calédonie ©Twitter / Edouard Philippe

Malgré les multiples rebondissements, le départ de plusieurs participants, le recadrage du Premier ministre, le groupe de dialogue sur le chemin de l’avenir, baptisé en son temps G10, se réunira vendredi à Nouméa en présence de François Seners. Ce devrait être la dernière réunion. Un sujet de nos partenaires de La Dépêche de Nouvelle-Calédonie

Ils étaient dix au départ, combien seront-ils demain ? Le groupe de dialogue « sur le chemin de l’avenir », baptisé à l’origine G10 du fait du nombre de participants, se réunira à nouveau demain au Haut-commissariat en présence de François Seners, Conseiller d’État qui représente le premier ministre Édouard Philippe.

Mais depuis la première réunion, où se côtoyait Philippe Michel et Philippe Gomès pour les non-indépendantistes de Calédonie Ensemble ; Thierry Santa pour le Rassemblement-LR ; Gaël Yanno pour le MPC ; Sonia Backès pour les Républicains calédoniens ; Paul Néaoutyine et Victor Tutugoro pour les indépendantistes du Palika ; Roch Wamytan et Daniel Goa pour l’UNI-FLNKS, sous le patronat du Hau–commissaire Thierry Lataste, le G10 ne s’est plus réuni au complet.  Thierry Santa et Sonia Backès, représentant les deux formations LR qui avaient claqué la porte fin février, y sont retournés après le premier recadrage d’Édouard Philippe, mais ont à nouveau claqué la porte. Gaël Yanno, quant à lui, n’a plus le soutien de son parti, et de son nouveau président Gil Brial, pour y participer. Côté indépendantiste, il est encore difficile de savoir qui y participera. Toujours est-il que le groupe continue ses travaux pour enrichir la « Charte des valeurs communes » et le bilan politique de l’Accord de Nouméa.

Après les réunions du 30 et 31 mai puis du 28 juin, en effectif réduit, le haut-commissariat annonce donc que le groupe de dialogue « sur le chemin de l’avenir » se réunira demain, vendredi 27 juillet, à Nouméa, sous la présidence du haut-commissaire, en présence de François Seners, et que « cette séquence sera consacrée au bilan politique de l’Accord de Nouméa et aux propositions de valeurs calédoniennes partagées, pour lesquelles une consultation publique a été ouverte du 23 mai au 20 juin sur le site internet du haut-commissariat ».

Ce devrait être la dernière réunion de ce groupe. Car si devant le Congrès le Premier ministre souhaitait une fin des travaux en juin, les aléas et les multiples rebondissements ont retardé l’échéance désormais fixée au 31 juillet.  Ce qui ne fait aucun doute, c’est qu’il y aura de nouveau une passe d’armes côté loyaliste entre les partisans d’un dialogue avec les indépendantistes avant le référendum et ceux qui souhaitent discuter qu’après une victoire massive du non à l’indépendance. Les premiers, Calédonie Ensemble et Gaël Yanno, accusant les formations LR de jouer à un jeu dangereux et de se radicaliser, les seconds, Sonia Backès et Thierry Santa accusant les autres de négocier un accord avec les indépendantistes « dans le dos des Calédoniens ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment