Référendum en Nouvelle-Calédonie : Les résultats seront proclamés « dès le lundi 5 novembre »

No Comment

©Lionel Bonaventure / AFP

Au complet, la commission de contrôle s’est réunie à Nouméa début septembre et a débuté ses travaux sur la préparation du référendum d’autodétermination du 4 novembre. Le temps d’antenne des partis politiques durant la campagne ainsi que la date de proclamation des résultats sont arrêtés, elle planche désormais sur la liste des délégués qui seront présents dans les bureaux de vote. Un sujet de nos partenaires La Dépêche de Nouvelle-Calédonie

Les travaux de préparation du référendum au programme. Arrivé fin août, le conseiller d’État Francis Lamy, a réuni sous sa présidence les membres de la commission de contrôle du scrutin du 4 novembre. Depuis début septembre ils peaufinent les préparatifs du référendum.

Campagne et temps d’antenne

Réunie une première fois en juin pour arrêter la liste des partis et groupements habilités à participer à la campagne officielle du référendum, la commission de contrôle devait encore fixer la répartition les temps d’antenne. C’est désormais chose faite. « Nous venons de délibérer sur la campagne audiovisuelle officielle qui se tiendra durant les 15 jours précédant le scrutin sur Nouvelle-Calédonie 1ère radio et télévision », a expliqué Francis Lamy. « Nous avons pu constater qu’il y avait un accord entre les partis et groupements représentés au Congrès pour une répartition égalitaire du temps de parole à 50 % pour les indépendantistes, 50 % pour les non-indépendantistes. Pour la répartition dans chaque camp, nous avons délibéré qu’elle se fera, conformément à l’article 219 de la loi organique de 1999, en fonction de l’importance de chaque parti et groupement au sein du Congrès ».

250 délégués dans les bureaux de vote

Comme nous l’annoncions le 16 août, la commission va désigner environ 250 délégués, des fonctionnaires et magistrats hexagonaux, pour surveiller les opérations de vote, de dépouillement des bulletins et de dénombrement des suffrages. C’est cette semaine que la liste va être définitivement arrêtée. Des délégués qui viendront donc essentiellement de l’Hexagone, des agents de préfecture, du ministère de l’Intérieur, des magistrats, des agents du ministère de la Justice, des membres du Conseil d’État et des tribunaux administratifs, mais aussi des juridictions financières comme la Cour des comptes où les Chambres régionales et territoriales des comptes. Un par lieux de vote et un magistrat par communes comme le secrétaire général l’avait annoncé mi-août.

©La Dépêche de Nouvelle-Calédonie

La commission de contrôle du référendum du 4 novembre réunie au Haut-Commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie ©La Dépêche de Nouvelle-Calédonie

Pour Francis Lamy et la commission de contrôle, « ces personnes présenteront toutes les garanties en termes d’impartialité, de rigueur et d’objectivité pour permettre de veiller à la régularité et à la sincérité du scrutin dans des conditions optimales comme le stipule la loi organique ». Francis Lamy a déjà annoncé qu’il serait de retour en Nouvelle-Calédonie début octobre et qu’il y resterait jusqu’à la proclamation des résultats définitifs. « J’irai à la rencontre des maires de Nouvelle-Calédonie pour avoir avec chacun d’entre eux une réunion de travail sur la préparation du scrutin. C’est un point extrêmement important ». La commission de contrôle rencontrera également les représentants de l’ONU pour se coordonner et pour « qu’ils mesurent l’importance de l’organisation qui est mise en place ».

Proclamation des résultats le 5 novembre

La commission de contrôle sera basée à Nouméa lors du scrutin, au haut-commissariat, et elle sera chargée de vérifier et proclamer les résultats officiels. « Il faudra d’abord que tous les résultats nous soient acheminés, sûrement dans la soirée et la nuit », a expliqué Francis Lamy. « Sous réserve de notre appréciation, des remontées des délégués et des éventuelles vérifications, nous proclamerons officiellement les résultats fiables dans les meilleurs délais.  Nous le ferons vraisemblablement le lendemain du scrutin, le lundi 5 novembre ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment