Reconduites à la frontière vers Mayotte: Mansour Kamardine réclame l’arrêt immédiat de la délivrance de visa à tout ressortissant comorien

No Comment

Le député LR de Mayotte Mansour Kamardine, a appelé jeudi le gouvernement à « bloquer immédiatement toute délivrance de visa et titre de séjour », en réaction à l’interdiction du gouvernement comorien à d’accueillir les immigrants expulsés de Mayotte.

« Le gouvernement comorien interdit depuis le 21 mars le renvoi des immigrés clandestins de nationalité comorienne de Mayotte vers leur territoire national », a-t-il déclaré dans un communiqué. Soulignant que « ce n’est pas la première fois que les autorités comoriennes se livrent à cette technique », il rappelle que la question avait alors été « réglée sans coup férir et en 48 heures par la suspension de la délivrance de visas au départ de Moroni ». Dans ces conditions, « je demande au gouvernement français de prendre les dispositions qui s’imposent: l’arrêt immédiat de la délivrance de visa à tout ressortissant comorien par le réseau diplomatique et consulaire et l’arrêt immédiat de délivrance de titre de séjour à tout ressortissant comorien par les préfectures en France », poursuit M. Kamardine, y voyant « la solution la plus appropriée ».

« Il n’y a ni à palabrer ni à négocier pour ramener les autorités comoriennes à la raison et leur rappeler que l’instrumentalisation de la crise sécuritaire et sociale dans un département français est une très mauvaise idée », ajoute-t-il. Alors que « les acteurs locaux s’activent actuellement pour faire baisser les fortes tensions que traverse Mayotte », il faut selon lui « veiller à ce que des interférences extérieures ne viennent pas les raviver par une réponse trop faible de notre diplomatie ».

Les Comores ont renvoyé mercredi soir vers Mayotte un bateau qui devait accoster sur leur île d’Anjouan avec à son bord une centaine d’immigrants clandestins expulsés à leurs yeux illégalement par la France, a-t-on appris auprès des autorités. Dans un communiqué distinct,l’intersyndicale et le collectif à la tête du mouvement de contestation qui secoue Mayotte ont estimé que le refoulement de ce bateau « légitime la position des Mahorais dans la poursuite du mouvement ».

« En moins d’une semaine, les engagements de la ministre des Outre-mer ont atteint leur limite. (…) Les mesures uniquement d’ordre sécuritaires sont insuffisantes (…) En plus des plans de rattrapage, il faudrait une résolution rapide et définitive
du contentieux diplomatique entre la France et les Comores sur le cas de Mayotte »,réclament-ils.
Ils lancent ainsi « un appel à la population à redoubler de vigilance, se positionner sur les barrages et se préparer à une action imminente sur Mamoudzou », sans davantage de précisions.

Paris déplore la décision des Comores de refouler les ressortissants expulsés de Mayotte

« La France déplore la circulaire du ministère des transports comorien qui interdit aux compagnies aériennes et maritimes de prendre à bord +toute personne considérée par les autorités qui administrent Mayotte comme en situation illégale », a déclaré
la porte-parole du Quai d’Orsay, Agnès von der Mühll. Paris a demandé ce jeudi à Moroni de revenir sur leur décision de ne plus accepter les migrants clandestins, en grande majorité Comoriens, renvoyés depuis l’archipel français de Mayotte.
« Les termes de cette circulaire comme sa portée sont contraires à la relation que nous souhaitons entretenir avec les Comores », a relevé la porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Chaque année, quelque 20.000 personnes sont renvoyées de Mayotte vers l’archipel comorien.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment