Primaire de la Droite et du Centre: en Polynésie française, un nouveau soutien pour Bruno Le Maire

No Comment

L’ancien ministre de l’Education, de la Jeunesse et des Sports et président-fondateur du nouveau parti Tau Hoturau, Tauhiti Nena, a annoncé son soutien au candidat Bruno Le Maire pour la primaire de la Droite et du Centre.

Tauhiti Nena et son parti Tau Hoturau ont pris la décision ce lundi. « J’ai eu l’occasion de prendre contact avec des personnes de gauche comme de droite. Il faut qu’on soit dans une logique de rassembler tous les polynésiens sur le développement durable du Pays, et d’éviter d’avoir une politique clientéliste et partisane. Et, on s’aperçoit qu’on est en phase avec Bruno Le Maire », a expliqué Tauhiti Nena au site Tahiti-infos. Bruno Le Maire et Tauhiti Nena se déclarent également « incarner le renouveau ».

En Polynésie française, les partis de la mouvance indépendantiste se placent plutôt à gauche sur l’échiquier politique national tandis que les partis autonomistes sont plutôt sensibles aux discours de la droite. Si le Tau Hoturau de Tauhiti Nena ne se revendique pas ouvertement indépendantiste, son programme mentionne tout de même la mise en place d’un processus d’autodétermination avec référendum d’ici 15 à 20 ans. Mais Bruno Le Maire aurait réussi à séduire Tauhiti Nena, sur le nucléaire en premier lieu: « Il a confirmé que s’il est élu en 2017, il fera en sorte qu’on puisse régler rapidement ce problème ». « Le deuxième point est qu’il est favorable à ce qu’on mette en place un référendum dans 15 ou 20 ans, pour mettre fin à l’instabilité politique ».

Le Tau Hoturau a annoncé son soutien à Bruno Le Maire ce lundi à Papeete ©DR

Le Tau Hoturau a annoncé son soutien à Bruno Le Maire ce lundi à Papeete ©DR

Toujours selon Tahiti-infos, Bruno Le Maire aurait adressé un courrier à Tauhiti Nena soulignant un partenariat qui « s’inscrit parfaitement dans le Renouveau politique ». Ce soutien serait également motivé par une investiture aux législatives de 2017, auxquelles Tauhiti Nena présente des candidats pour les trois circonscriptions polynésiennes, dont lui-même. « Bruno Le Maire a exprimé dans la lettre qu’il a adressée à Tauhiti Nena, qu’il veillerait à ce que les candidatures portées par Tau Hoturau soient examinées par le comité d’investiture à Paris, quand il se réunira en décembre prochain », a précisé Jérôme Poullet-Osier, directeur régional de Bruno Le Maire en Polynésie. Localement, un autre parti devrait apporter son soutien à Bruno Le Maire: le Here Ai’a de Gustave Taputu. Celui-ci devrait confirmer son soutien à Bruno Le Maire ce vendredi après-midi (heure de Tahiti).

Primaire de la Droite et du Centre en Polynésie française :

En Polynésie française, la primaire aura lieu un jour avant l’Hexagone, les 19 et 26 novembre prochain. Ce décalage d’un jour est dû au décalage horaire important (moins 12 heures). A noter que toutes les élections nationales ont lieu un jour avant en Polynésie française. Treize bureaux de vote seront installés en Polynésie française, rien de plus n’a encore été complètement défini. Les différents comités de soutien doivent se réunir pour peaufiner l’organisation de la primaire en Polynésie française. Pour rappel, le parti du Président de la Polynésie française soutient Alain Juppé tandis que le Tahoera’a Huira’atira de Gaston Flosse soutient, sur fond de malaise, la candidature de Nicolas Sarkozy.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment