Présidentielles aux Comores : 21 candidatures dont 3 rejetées

No Comment

Alors qu’on annonçait 21 candidatures enregistrées aux élections présidentielles comoriennes qui auront lieu le 21 février 2016, la Cour constitutionnelle en a rejeté 3 d’entre elles.

Sur 47 dossiers retirés, la Cour constitutionnelle comorienne a enregistré 21 candidatures, en vue des élections présidentielles du 21 février 2016. Parmi ces candidatures : Mohamed Ali Soihili, maire de Moroni ; le président du parti Pec Fahmi Said Ibrahim ; Azali Assoumani pour la CRC ; Mohamed Abdouloihabi, ancien président de l’île de Ngazidja ; l’ancien ministre des Finance Ali Nassor ; Moinaécha qui est la seule femme à se présenter, ou encore, Ahmed Abdallah Sambi pour Juwa. Sauf que pour ce dernier et deux autres candidats, les candidatures ont été rejetées par la Cour constitutionnelle. Pour Ahmed Abdallah Sambi, le rejet de sa candidature s’explique par l’article 13 de la Constitution des Comores. En effet, sa présentation est « analysée comme une rupture de la pratique Constitutionnelle jusque là observée ». Autre candidature rejetée, celle de Hachim Saïd Hassane, son Vice-président n’étant inscrit sur aucune liste électorale. Enfin, Said Harouna a vu sa candidature rejeté dû au jeune âge de son Vice-président à Anjouan, le plancher étant fixé à 40 ans. Les candidatures déchues auront jusqu’au 8 janvier pour rectifier le tir. Dans le cas contraire, elles ne seront pas validées par la Cour constitutionnelle et les présidentielles du 21 février aux Comores se verront dotées de 18 candidats.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment