Présidentielle 2017: Philippe Gomès appelle Alain Juppé à remplacer François Fillon

No Comment

Dans une tribune, le député de la Nouvelle-Calédonie Phillipe Gomès prend position pour Alain Juppé. Selon lui, celui qui est arrivé second au primaire de la droite et du centre est « l’ultime chance pour la droite républicaine ».

En Nouvelle-Calédonie, les appels au retour d’Alain Juppé sur le devant de la scène se multiplient. Après Sonia Lagarde il y a deux jours, c’est au tour de Philippe Gomès d’exprimer son opinion sur la campagne actuelle de la droite. Il a publié ce 5 mars, une tribune intitulée « Alain Juppé doit reprendre le flambeau » quelques heures avant le discours de François Fillon sur la place du Trocadéro. Il y explique que » François Fillon est au coeur d’une tourmente judiciaire qui ne lui permet plus de porter sereinement l’alternance espérée par une majorité des Français ». Dans sa missive, le député calédonien soutient que « Alain Juppé constitue l’ultime chance pour la droite républicaine de faire entendre sa voix » après avoir décrypté toutes les qualités de l’ancien Premier Ministre sous Jacques Chirac dont « l’étoffe d’un chef d’Etat » et la « capacité d’union entre les sensibilités de la droite et du centre».

Toutefois, Philippe Gomès prévient que ce retour d’Alain Juppé doit s’accompagner d’un soutien de François Fillon et de l’ensemble des composantes de la droite républicaine.

Simon Loueckhote , l’un des responsables du comité de soutien à Alain Juppé en Calédonie, a également exprimé son désarroi face à l’affaire Fillon. Pour l’ancien sénateur, Alain Juppé est la solution pour remplacer François Fillon. A quarante jours, du premier tour de l’élection présidentielle, il estime que le candidat François Fillon est aujourd’hui défaillant et ne permettrait pas aux « Républicains d’être présents au second tour ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment