Polynésie: Le Président polynésien a rencontré des proches d’Emmanuel Macron

No Comment

©Présidence de la Polynésie française

Ce lundi 15 mai à Paris, le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a rencontré des proches d’Emmanuel Macron au QG du mouvement En Marche. Il a notamment été question de nouer des liens avec le nouveau Président de la République et de confirmer la place de ses candidats aux Législatives, s’ils sont élus, auprès de la majorité présidentielle.

Dès le soir du premier tour de la Présidentielle, le Président de la Polynésie française et son parti, le Tapura Huira’atira, ont appelé à voter pour Emmanuel Macron après avoir soutenu François Fillon. Pendant une semaine de visites à Paris, Edouard Fritch a pu nouer et renforcer les liens avec les équipes du Président élu et a notamment rencontré, ce lundi 15 mai, deux des plus proches collaborateurs d’Emmanuel Macron: Jean-Paul Delevoye, Président de la Commission d’investiture de La République en Marche et proche de Jacques Chirac, ainsi que Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement. Le Président polynésien était notamment accompagné par la sénatrice Lana Tetuanui.

« En quête d’une majorité »

Durant cette rencontre, Edouard Fritch a confirmé que ses candidats aux Législatives, Maina Sage, Nicole Sanquer et Patrick Owell, siègeraient au sein de la majorité parlementaire, s’ils sont élus. Le Président polynésien a toutefois assuré que ses candidats feraient campagne sous l’étiquette du Tapura Huira’atira. « Je ne suis pas à la quête d’une investiture. Je suis en quête d’une majorité demain qui répondra aux préoccupations de mon pays. Et c’est ce qui me préoccupe aujourd’hui », a-t-il assuré au site Tahiti-infos. Pour rappel, le parti d’Edouard Fritch a finalement mis de côté l’investiture UDI-Les Républicains obtenue en février dernier.

« Cordiale », cette rencontre a également permis « de constater la pleine convergence des visions pour la contribution de la Polynésie française à la stratégie nouvelle que le président Macron veut pour la France et pour l’Europe », a indiqué la Présidence de la Polynésie française dans un communiqué. Pour le Président polynésien, la politique du nouveau Président de la République sera « dans la continuation de l’accord de l’Elysée », également appelé accord de Papeete, signé par Edouard Fritch et l’ancien Président de la République. « Nous avons besoin, et c’est une tradition de la Polynésie de par son statut, de travailler avec l’Etat, avec la France. Nous avons besoin du soutien de l’Etat dans l’éducation, dans la santé, la solidarité. J’ai besoin d’être rassuré pour mon pays », a déclaré Edouard Fritch à l’issue de son entretien.

Edouard Fritch s’est félicité de la nomination d’Edouard Philippe en tant que Premier ministre. Tout deux partagent en effet une proximité avec Alain Juppé: Edouard Fritch et Edouard Philippe avaient fait campagne pour le candidat lors de la primaire de la droite et du centre. « Nous sommes complètement en phase avec l’idée essentielle du Président de la République, qui est aussi la mienne, de rassembler. Nous avons besoin de tout le monde pour reconstruire nos pays », a conclu Edouard Fritch.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment