Polynésie française: Remaniement ministériel courant septembre

No Comment

©Cédric Valax / Radio 1 Tahiti

La session budgétaire de l’Assemblée territoriale de la Polynésie française (APF) a été ouverte ce jeudi 15 septembre. Dans son discours d’ouverture, le Président polynésien Edouard Fritch a dit son souhait de consolider la relance économique et annonce un remaniement ministériel imminent.

Selon le Président de la Polynésie française Edouard Fritch, le budget 2017 de la Collectivité sera celui de la « consolidation de la reprise économique ». Souhaitant donner la priorité à l’emploi, le Président polynésien a annoncé une augmentation de l’enveloppe dédiée aux Contrats d’accès à l’emploi (CAE) et propose une allocation d’environ 1,5 million d’euros (180 millions de francs pacifique) au dispositif Corps des volontaires au développement (CVD). La lutte contre la vie chère constituera également une priorité du gouvernement polynésien avec la suppression de nombreux droits à l’importation, plus particulièrement les droits d’importation concernant les vêtements et fournitures scolaires. Edouard Fritch a aussi annoncé un « pacte de stabilité fiscale », qui ne serait pas synonyme d’augmentation de la fiscalité, hormis pour le financement de la réforme de la Protection sociale généralisée (PSG).

Avec ce remaniement ministériel, l'actuel Vice-président de la Polynésie française pourra entièrement se consacré à son rôle de sénateur ©Cédric Valax / Radio 1 Tahiti

Avec ce remaniement ministériel, l’actuel Vice-président de la Polynésie française pourra entièrement se consacré à son rôle de sénateur ©Cédric Valax / Radio 1 Tahiti

C’est d’ailleurs cette réforme qui pousse Edouard Fritch à remanier son gouvernement. En effet, le Président polynésien souhaite fusionner les Ministères de la Santé et de la Solidarité, qui sont jusqu’ici deux Ministères distincts, « il faut que le ministre chargé de cette réforme puisse avoir les deux outils en main. D’une part, l’Hôpital et la Santé publique et d’autre part, les Affaires sociales et la Caisse de Prévoyance Sociale », précise-t-il au micro de Radio 1 Tahiti. L’actuel Vice-président de la Polynésie française Nuihau Laurey, qui est également sénateur, devrait également laisser son poste afin d' »alléger » ses tâches et éviter une « surcharge de travail s’il se maintien à ce poste là ». Ce remaniement devrait avoir lieu dans une dizaine de jours, a assuré le Président de la Polynésie française.

Avant l’ouverture de la session budgétaire de l’APF, le gouvernement avait annoncé mercredi, en conseil des ministres, une augmentation d’environ 5 millions d’euros (600 millions de francs pacifique) pour le financement du dispositif de défiscalisation locale. Celui-ci passera alors de 25 à 30 millions d’euros (3 à 3,6 milliards de francs Pacifique).

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment