Polynésie française: L’ONU demande à la France la mise en place d’un processus d’autodétermination

No Comment

©DR

Dans sa nouvelle résolution rendue le 6 décembre, l’ONU demande à la France « la mise en place rapide d’un processus d’autodétermination » et suit les les décisions de la 4ème commission concernant les ressources naturelles et les essais nucléaires.

Victoire du côté des indépendantistes polynésiens. L’ONU vient de rendre sa nouvelle résolution, le 6 décembre, demandant à la France « d’intensifier son dialogue avec la Polynésie française afin de favoriser la mise en place rapide d’un processus d’autodétermination équitable et effectif, dans le cadre duquel seront arrêtés le calendrier et les modalités de l’adoption d’un acte d’autodétermination ». Suivant les décisions de la 4ème commission, l’Assemblée générale des Nations Unies a reconnu que les trente années d’essais nucléaires ont eu des conséquences environnementales et sanitaires en Polynésie et que « c’est à la population de la Polynésie française elle-même qu’il appartient de déterminer librement son futur statut politique ».

L’ONU « encourage » donc l’Etat à envoyer des « missions de visite et de missions spéciales », comme ce fut le cas pour la Nouvelle-Calédonie, et déplore le manque de transparence de la France concernant les communications demandées par les Nations Unies. Les amendements proposés, notamment celui concernant la désinscription de la Polynésie de la liste des territoires à décoloniser, n’ont pas été retenus. « L’ONU a confirmé la question de la souveraineté politique du peuple Maohi Nui (Polynésien, ndlr) sur les ressources naturelles notamment celles qui sont dans la ZEE », s’est réjouit Richard Tuheiava, représentant indépendantiste à l’Assemblée de la Polynésie française, « l’ONU a aussi confirmé la ré-ouverture diplomatique du dossier nucléaire, c’est à dire qu’à l’échelle des Nations Unies, cette question du nucléaire n’est pas un dossier clos et géré uniquement entre Paris et Papeete ».

Oscar Temaru, leader indépendantiste de la Polynésie française, avait obtenu en 2013 la réinscription de la Polynésie sur la liste des territoires à décoloniser de l'ONU ©T. Faatau / Outremers360

Oscar Temaru, leader indépendantiste de la Polynésie française, avait obtenu en 2013 la réinscription de la Polynésie sur la liste des territoires à décoloniser de l’ONU ©T. Faatau / Outremers360

Pour les indépendantistes polynésiens, le combat n’en est pas moins achevé. « Le gouvernement Fritch se déplacera sans doute au mois de juin » a affirmé Richard Tuheiava, soulignant que le parti indépendantiste prépare de nouveaux dossiers afin d’« obtenir des avancées similaires », sur le système électoral entre autres.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment