Polynésie française: Les dépenses de l’Etat ont augmenté en 2015

No Comment

Chiffrées à environ 1,5 milliards d’euros, les dépenses de l’Etat en Polynésie française sur l’année 2015 ont augmenté de 81 millions d’euros par rapport à 2014. 

Le Haut-commissariat de la République en Polynésie française a publié le bilan des dépenses réalisées par l’Etat sur le territoire en 2015. Dans l’ensemble, ces dépenses sont en augmentation de 5,6% et se chiffrent à 1,5 milliards d’euros, soit l’année la plus importante en terme de dépense de l’Etat depuis 2010. La raison d’une telle augmentation est notamment due au lancement de grands projets comme TELSITE à Moruroa et la nouveau Centre pénitentiaire de Polynésie française dans la commune de Teva i Uta, ou encore au retour de l’Etat dans le financement du Régime de solidarité territoriale (RST). Néanmoins, la plus importante part des dépense est absorbée par les salaires des fonctionnaires en Polynésie française.

Les chiffres, en Francs Pacifique, sont à diviser par 119,33 pour avoir l'équivalent en euros

Les chiffres, en Francs Pacifique, sont à diviser par 119,33 pour avoir l’équivalent en euros

Les salaires des fonctionnaires, part prépondérante des dépenses de l’Etat

Les salaires des fonctionnaires en Polynésie française représentent 69% des dépenses de l’Etat. C’est traditionnellement la part la plus élevée. En 2015, elle s’élève à un peu plus d’1,05 milliard d’euros, et augmente de 1,7% par rapport à 2014. Au 31 décembre 2015, le nombre d’agents de l’Etat en activité en Polynésie française est de 9 963 rapporte TNTV.

9720103-15670934

Croissance exceptionnelle des dépenses militaires

Même si l’Etat diminue petit à petit son effectif et son foncier militaire en Polynésie française, les dépenses dans ce domaine augmentent de 26,9% en 2015. La raison principale est l’augmentation des dépenses d’investissement dans le projet TELSITE, lancé pour rénover le système de surveillance géo-mécanique de l’atoll de Moruroa, lieu d’expérimentation des essais nucléaires français.

mururoa-atoll-base-militaire

Nouveau Centre pénitentiaire et retour au financement du RST

Pour les dépenses des ministères civils (qui comprennent également les salaires), celles-ci se chiffrent à 1,09 milliards d’euros en 2015 et sont en progression de 4,2% en 2014. Ce sont les Ministères des Outre-mer, de la Justice, de l’Education nationale et de l’Intérieur qui concentrent les principales hausses des dépenses. Elles sont notamment dues à la construction du nouveau centre pénitentiaire de Polynésie française et le retour de l’Etat au financement du Régime de Solidarité Territorial (RST).

Vétuste, extrêmement surpeuplée, l'actuelle prison de Polynésie française, située dans la commune de Faaa sera remplacée par celle-ci ©DR

Vétuste, extrêmement surpeuplée, l’actuelle prison de Polynésie française, située dans la commune de Faaa sera remplacée par celle-ci ©DR

Enfin, le Haut-commissariat précise dans son communiqué: « L’examen des dépenses par champs de compétence permet de constater une élévation de 9,3% des dépenses de l’État pour l’exercice de ses prérogatives ; elles se chiffrent à 78,5 milliards Fcfp« , soit près de 658 millions d’euros. « Les dépenses participant aux compétences de la Polynésie française s’accroissent de 3,4% » pour atteindre les 762 millions d’euros. Néanmoins, « les concours financiers alloués aux communes, dont le montant total s’élève à 103 millions d’euros, se réduisent légèrement de 0,5% en raison de la baisse des versements effectués dans le cadre des opérations financées au titre du contrat de projets« .

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment