Pollution du Chlordécone aux Antilles: Les élus réclament un renforcement des mesures de contrôles des circuits agricoles et des mesures concrètes sur le financement de la recherche

No Comment

© Ministère des Outre-mer

Une nouvelle réunion de travail s’est tenue ce 17 avril au Ministère des Outre-mer en présence des élus de Martinique et de Guadeloupe, en présence de la Ministre des Outre-mer Annick Girardin et de la Ministre de Santé Agnès Buzin. Au cours de cette réunion, la question du financement de la recherche et la question des victimes du chlordécone ont concentré les débats.

Deux mois après la dernière réunion sur le sujet en février dernier, il s’agissait aujourd’hui pour les élus de Martinique et de la Guadeloupe de faire le point sur les avancées sur le dossier de la pollution du chlordécone aux Antilles. Les élus ont obtenu la garantie de la tenue du 16 au 19 octobre d’un colloque sur l’état de la recherche du chlordecone en Martinique, et le lancement des appels à projets sur des travaux de recherche pour identifier le lien entre le chlordécone et le cancer de la prostate et la finalisation des cartes de contamination.
Des annonces qui ne satisfont pas en totalité les élus.

« Il y a deux enjeux importants qui n’ont pas été abordés selon mon point de vue. ll s’agit de la question de l’indemnisation parce que ce sont ceux qui subissent qui payent. et la question de la dépollution. Il faut mettre les moyens pour dépolluer les terres. Il existe quelques avancées scientifiques mais il faut aller plus loin. », souligne le député de la Martinique Serge Letchimy.

Pour le président du Conseil régional de Guadeloupe Ary Chalus, il est nécessaire d’aller de l’avant sur ce dossier, notamment sur la recherche en matière de dépollution des sols afin de rassurer la population.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment