Politique en Polynésie : Edouard Fritch présente un gouvernement en trois « axes »

No Comment

©Outremers360

Mercredi 23 mai à Papeete, le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, élu le 18 mai dernier, a présenté son nouveau gouvernement. Composé de 10 membres, y compris le Vice-président, quatre femmes y figurent et parmi elles, deux entrantes. Edouard Fritch a présenté son gouvernement devant l’Assemblée polynésienne fraîchement renouvelée, une première.

Un gouvernement en trois « axes », correspondants aux grands thèmes de campagne du Tapura Huira’atira d’Edouard Fritch : l’amélioration du quotidien (3 ministres), la modernisation de la Polynésie (4 ministres) et la création de richesse (3 ministres). Interrogé par nos confrères de TNTV, Edouard Fritch admet une composition de gouvernement « difficile », « « je souhaitais qu’il y ait de la continuité, donc je voulais des personnes qui soient déjà un peu au courant de ce qui se passe ».

Deux femmes font leur entrée dans l'équipe gouvernementale: Christelle Lehartel et Isabelle Sachet ©Nicolas Perez / Radio 1 Tahiti

Deux femmes font leur entrée dans l’équipe gouvernementale: Christelle Lehartel et Isabelle Sachet ©Nicolas Perez / Radio 1 Tahiti

« Il fallait équilibrer les hommes et les femmes » ajoute-t-il. Parmi elles, Nicole Bouteau est reconduite au ministère du Tourisme tandis que Tea Frogier, ancienne ministre du Travail et de la Recherche, se voit confier le ministère de la Modernisation de l’administration, en charge de l’énergie et du numérique. Nouvelle entrante, la représentante à l’Assemblée Isabelle Sachet monte au gouvernement en tant que ministre de la Famille et des Solidarités, en charge de l’égalité des chances. Enfin, Christelle Lehartel, ancienne maire et directrice d’école, obtient le ministère de l’Education, de la Jeunesse et des Sports. De son côté, René Temeharo fait son retour au gouvernement au poste de ministre de l’Equipement, en charge des Transports terrestres. Il remplace ainsi Luc Faatau, qui ne fera plus partie du gouvernement mais siégera à l’Assemblée.

Valse à l’Assemblée

A noter que la formation du gouvernement implique une valse au sein de l’Assemblée de la Polynésie. En effet, cinq membres du gouvernement, dont le Président Edouard Fritch, étaient représentants à l’Assemblée, élus lors des Territoriales du 22 avril et 6 mai derniers. Leur accession au gouvernement a permis à cinq nouveaux représentants de siéger à l’Assemblée : Luc Faatau donc, Antonio Perez, Charles Fong Loï, Monette Harua, Moeahara Tupana et Yvannah Pomare, descendante de l’ancienne famille royale de Tahiti.

©TNTV

©TNTV

Du côté de l’opposition, si le Tahoera’a Huira’atira a préféré « boycotter » l’événement, les indépendantistes du Tavini Huira’atira ont, eux, assisté à la présentation de la nouvelle équipe gouvernementale. « Je pense que c’est un geste appréciable qui a été fait de présenter le gouvernement aux représentants de l’Assemblée », concède Moetai Brotherson, député et représentant à l’Assemblée, qui note toutefois « deux condamnés dans ce gouvernement ». « C’est juste un constat. C’est dit sans aucune haine ».

Le nouveau gouvernement de la Polynésie française

Axe 1 : Amélioration du quotidien

Isabelle Sachet, ministre de la Famille et des Solidarités, en charge de l’égalité des chances.

Jacques Raynal, ministre de la Santé et de la Prévention, en charge de la protection sociale généralisée (reconduit).

Christelle Lehartel, ministre de l’Education, de la Jeunesse et des Sports.

Axe 2 : Modernisation de la société

Tea Frogier, ministre de la Modernisation de l’administration, en charge de l’énergie et du numérique.

Jean-Christophe Bouissou, ministre du Logement, de l’Aménagement du territoire, en charge des transports interinsulaires (reconduit).

Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de la Culture et de l’Environnement, en charge de l’artisanat (reconduit).

René Temeharo, ministre de l’Equipement, en charge des transports terrestres (reconduit).

Axe 3 : Création de richesse

Teva Rohfritsch, Vice-président et ministre de l’Economie et des finances, en charge des grands travaux et de l’économie bleue (reconduit).

Nicole Bouteau, ministre ministère du Tourisme et du travail, en charge des relations avec les institutions (reconduite).

Tearii Alpha, ministre de l’Economie verte et du Domaine, en charge des mines et de la recherche (reconduit).

©TNTV

©TNTV

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment