Politique en Polynésie : A Paris, Edouard Fritch veut « s’assurer que les choses soient bien ficelées »

No Comment

©Outremers360

En mission de quelques jours à Paris, le Président de la Polynésie française Edouard Fritch s’est entretenu ce lundi matin avec la Ministre des Outre-mer Annick Girardin. Au programme de cet entretien : la situation financière et politique de la Collectivité, les engagements de l’Etat et la prochaine visite d’Annick Girardin en Polynésie.

« Dans un premier temps, Annick Girardin a souhaité que je fasse un point sur la situation financière du Pays, sur la situation politique car nous venons de voter notre budget 2018 qui est l’acte le plus important », a expliqué Edouard Fritch à l’issue de son entretien. « C’est un budget de fin de mandature puisque nous renouvellerons notre Assemblée l’an prochain ». En effet, les élections territoriales en Polynésie auront lieu les 22 avril pour le premier tour et le 6 mai pour le second.

Après ce point de situation, « le sujet essentiel était celui du déplacement que la Ministre avait annoncé il y a quelques mois, afin qu’on finalise les conclusions des Assises des Outre-mer, qui sont déjà presque bouclées en Polynésie », indique le Président polynésien. « Je dois tenir une dernière réunion la semaine prochaine à la Présidence de la Polynésie française à Papeete. Nous aurons fait une trentaine de réunions dans tous les archipels de Polynésie », précise-t-il. « Nous avons aujourd’hui un bon reflet de ce qui préoccupe les Polynésiens. Il nous faut maintenant mettre en forme et la Ministre viendra durant la troisième semaine de janvier pour la conclusion des Assises ».

« Conformément aux engagements du Président de la République, nous avons reçu les crédits pour que certains hôpitaux soient équipés du matériel nécessaire et indispensable pour dépister le cancer en Polynésie », assure le Président Edouard Fritch. Dans le domaine de la santé, le chef de l’exécutif polynésien ne cache pas la difficulté de faire ramener des médecins, et les garder, dans les archipels les plus éloignés. « Nous avons aussi reçu le financement pour la réhabilitation du Lycée Paul Gauguin, qui est le plus ancien de Papeete, et du Collège de Arue. Je souhaitais m’assurer que les choses étaient bien ficelées, que les autorisations d’engagement étaient bien inscrites comme prévu », conclut Edouard Fritch, qui a visiblement été rassuré de son entretien avec la Ministre des Outre-mer.

Ce mardi 12 décembre, le Président polynésien participera au One Planet Summit, avec ses homologues Calédoniens et Wallisiens.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment