Outre-mer : Les chantiers qui attendent la nouvelle ministre des Outre-mer

No Comment

© Matignon

La nouvelle Ministre des Outre-mer Annick Girardin qui a pris ses nouvelles fonctions hier, devra gérer des dossiers tout aussi brulants les uns que les autres.

Lors de la cérémonie de passation entre Ericka Bareigts et Annick Girardin au Ministère des Outre-mer, la nouvelle ministre a déclaré s’inscrire dans la continuité des travaux engagés par sa prédécesseure. Parmi les dossiers chauds sur les bureaux d’Annick Girardin, on retrouve:

L’Accord de Guyane: Signé il y a peine un mois, cet accord entérine un Plan d’urgence d’1,1 milliard d’euros, un plan additionnel d’investissement et de fonctionnement  de 2,1 milliards d’euros, la cession gratuite par l’Etat de 250 000 hectares de foncier à la Collectivité Territoriale et aux communes de Guyane, la rétrocession de 400 000 hectares de terres aux communautés amérindiennes. Pour assurer le service après-vente de ce dossier, Annick Girardin pourra compter sur l’appui d’un comité de suivi de cet Accord chargé de la mise en place des dispositions adoptées.

Les Accords de Papeete: les Accords de Papeete sont une promesse de campagne de François Hollande signés le 17 mars à l’Elysée qui fixe un cadre de développement économique pour le territoire polynésien.

L’organisation des Assises de l’Outre-mer: Lors de la rencontre avec les associations ultramarines le 8 avril, Emmanuel Macron a annoncé sa volonté de mettre en place des Assises de l’Outre-mer dès l’été 2017. Objectif: déterminer, en concertation avec les acteurs locaux, les politiques à mettre en place durant la première année pour répondre aux urgences. Un «Délégué coordinateur »sera également nommé et sera rattaché à l’Elysée, afin de maintenir un contact direct et privilégié entre l’hexagone et les Outre-mer.

Préparation du  dernier Comité des Signataires en Nouvelle-Calédonie: A un an de la tenue du référendum d’autodétermination en 2018, le gouvernement Philippe devra aussi organiser au cours de l’automne 2017, le dernier Comité des Signataires des Accords de Nouméa.

Loi Égalité Réelle Outre-mer:  Adoptée en mars 2017, la loi Egalité Réelle Outre-mer doit maintenant mettre en place les plans de convergences dans chaque collectivité ultramarine.

Réaliser les 6 objectifs présidentiels pour les Outre-mer

Annick Girardin devra au cours de son mandat les 6 objectifs voulus par Emmanuel Macron dans son programme ultramarin. Il s’agit notamment de reconstruire une politique de continuité territoriale ( porter à 200 000 le nombre de billets aidés chaque année la mobilité des ultramarins), soutenir l’emploi et l’activité ( négociations au niveau européen des spécificités ultramarines sur les politiques agricoles et de la politique de la pêche, un plan d’investissement d’un milliard sur 5 ans pour le financement des investissements collectifs, suppression du RSI, soutien aux entreprises, organiser la filière maritime), s’appuyer sur la jeunesse (développement d’un Erasmus caribéen), assurer pleinement la mission régalienne de l’Etat (renforcer des moyens de sécurité et de justice, déploiement d’une police de proximité), combattre la vie chère et donner davantage de pouvoir aux collectivités.

Reste à savoir quel budget sera octroyé à l’Outre-mer sous le gouvernement d’Edouard Philippe  pour mettre en application l’ensemble de ces mesures. Sous le quinquennat de François Hollande, il avait dépassé pour la première fois la barre des 2 milliards d’euros.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment