Outre-mer: 70 recommandations sur les prochains enjeux des politiques publiques en Outre-mer

No Comment

Ce jeudi 10 novembre, le député de Mayotte et président de la Commission nationale d’évaluation des politiques de l’Etat Outre-mer, Ibrahim Aboubacar, a remis le dernier rapport de cette institution à la Ministre des Outre-mer Ericka Bareigts. Un document qui répond à un double enjeu : évaluer si les  politiques publiques mises en place correspondent à la réalité des territoires et anticiper les problématiques sociétales à venir.

Cette année, cette commission présidée par le député de Mayotte Ibrahim Aboubacar s’est intéressée à quatre thématiques particulières : la jeunesse ultramarine, la lutte contre l’habitat indigne, la prise en charge de la dépendance face au vieillissement des populations, l’accès à la culture et au rayonnement des cultures d’outre-mer. « Un dernier  point qui constitue une nouveauté car c’est la première fois que cette thématique est  abordée par la CNÉPÉOM, souligne son président Ibrahim Aboubacar ».  « Nous avons voulu rester dans des thèmes qui sont des préoccupations majeures de nos territoires et également ouvrir des perspectives. »  Au total, le document énumère plus de 70 recommandations de natures diverses, qui ne nécessitent pas pour certaines, de mobilisation de crédits supplémentaires.

« Nous avons veillé à chaque fois que nos dispositions soient souples et puissent être adaptées aux territoires et en restant proches de la réalité concrètes ». Le second objectif est également de pouvoir prévoir les mutations des sociétés ultramarines. « Sur le sujet  de la vieillesse de nos territoires par exemple, il est important qu’on ne soit pas pris de court. À force d’être la tête dans le guidon, on s’apercevra que nos sociétés ont vieilli, et que nous n’avons pas anticipé ce phénomène et qu’on n’aura pas conçu les politiques publiques adéquates. Ile  ne s’agit pas seulement de répondre aux questions d’hébergement ou d’accueil des personnes âgées, mais s’interroger sur la manière  nos sociétés évoluent dans leur solidarité, dans le vivre-ensemble. Là comme ailleurs, il sera nécessaire d’adapter nos politiques publiques pour que nos personnes âgées se sentent bien », argumente Ibrahim Aboubacar.

 Selon la Ministre des outre-mer qui a préalablement salué « un rapport dense » , le travail de la CNÉPÉOM est « essentiel ». « Nous avons une exigence de faire vivre la démocratie…Ces politiques publiques dans certains cas, peuvent nécessiter une évaluation, pour une remise en cause, pour une réadaptation ou permettre une meilleure anticipation sur les  dispositions à venir . Il n’y a pas de mal à se remettre en cause  lorsque nos politiques ne sont pas adaptées » déclare Ericka Bareigts avant de souligner que cette culture d‘évaluation des politiques n’est assez présente dans le pays. L’évaluation des politiques publiques contribue également à rester proche des specficités. « Le terrain, la réalité des choses est le fil conducteur de l’action que nous menons. C’est ainsi que je veux que le rôle de la CNÉPÉOM soit accru dans les plans de convergence qui sont prévus dans la loi  Egalité Réelle » annonce Ericka Bareigts. A l’approche d’une année électorale, reste à savoir si ces diverses recommandations seront suivies. Pour Ericka Bareigts, il n’y a pas de doute. «  L’action est permanente, ce qui nous engage, c’est la continuité de l’action, de nos combats. Il ne s’arrête pas à un temps électif », conclut-elle.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data