Numérique dans le Pacifique : La Polynésie et quatre États de la région signent un consortium pour le câble sous-marin à fibre optique Manatua

No Comment

©Présidence de la Polynésie française

Ce jeudi 8 novembre à Auckland, le président de la Polynésie française, Édouard Fritch, a signé un consortium pour le déploiement du câble sous-marin numérique Manatua, avec les chefs d’États des îles Cook, des Samoa et de Niue, et en présence du ministre néo-zélandais des populations du Pacifique, Aupito Tofae Su’a William Sio. 

Un « événement à la fois important pour la connectivité et la coopération régionale », indique la présidence de la Polynésie française. « Les représentants des opérateurs en télécommunications des différents états et territoires concernés étaient également présents, avec ainsi une délégation de l’OPT (Office des postes et télécommunications), menée par son pdg, Jean-François Martin, l’OPT jouant un rôle moteur dans la mise en œuvre de ce projet ». Ce câble sous-marin numérique, baptisé Manatua, connectera la Polynésie française à la Nouvelle-Zélande, en passant par les îlesCook, Niue et les îles Samoa. Une cérémonie a été organisée à Auckland à l’occasion de cette signature, « concrétisation d’un projet d’envergure, très utile pour tous les états et territoires polynésiens concernés, et qui permet aussi de renforcer encore davantage les liens entre la Polynésie française et ses voisins polynésiens ».

©Présidence de la Polynésie française

©Présidence de la Polynésie française

Ce câble aura d’abord pour but de sécuriser le système international et domestique Honotua, qui relie la Polynésie à Hawaii. « Le coût total de ce projet, porté notamment par l’OPT (Office des postes et télécommunications), s’élève à 2,182 milliards Fcfp. Les travaux portent notamment sur la construction de deux stations terminales telecom (Tahiti et Bora Bora), la construction de points d’atterrage, l’équipement des stations en climatisation, énergie et système de détection et extinction incendie et le système de câble sous-marin en lui-même », indique encore l’exécutif polynésien. « Dans le cadre du programme en matière d’équipements structurants du Fonds Exceptionnel d’Investissement (FEI), le ministère des Outre-mer a par ailleurs retenu, au titre de la dotation 2018, l’attribution d’une subvention de 310 millions Fcfp en faveur du projet de pose du câble Manatua ». La mise en service de ce câble est prévue mi-2020.

Cette signature de consortium succède notamment l’installation du câble sous-marin domestique Natitua, qui relie l’île de Tahiti aux archipels des Tuamotu et des Marquises. Sa mise en service est quant à elle prévue avant la fin 2018.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment