Nouvelle-Calédonie : Le comité des sages s’inquiète sur la tournure de la campagne référendaire

No Comment

Le comité des sages, composé d’une douzaine de personnalités calédoniennes, a tenu à signaler ce jour, par communiqué de presse, des « attitudes ou des prises de paroles qui augurent mal du bon déroulement » de la campagne du deuxième référendum d’autodétermination.

À quelques mois du deuxième référendum sur l’accession à la pleine souveraineté en Nouvelle-Calédonie, le comité des sages (cf notre encadré) tire la sonnette d’alarme. « À l’approche de la campagne électorale du deuxième référendum (…) des attitudes ou des prises de paroles qui augurent mal du bon déroulement de cette campagne, à l’instar de celui qui avait prévalu en 2018 pour le premier référendum, et qui sont contraires à l’esprit inspiré des Accords de Matignon et d’Oudinot et de l’Accord de Nouméa », pointent-ils dans un communiqué de presse ce jeudi 4 juin 2020.

Composé de douze personnalités calédoniennes dont la tâche est de garantir la bonne tenue de la campagne, le comité cible de nouveau les réseaux sociaux qui « continuent d’alimenter les oppositions frontales en laissant libre court, et souvent dans l’anonymat, à des diatribes, voire des insultes, parfois à caractère raciste, dangereuses pour la cohésion de la société et ne respectant pas le droit à la différence, l’identité de chacun et la légitimité de chaque communauté ».

Selon eux,  « il est de la responsabilité de chacun de veiller à ne pas détruire les efforts engagés depuis plus de 30 ans pour maintenir le pays sur la voie de la paix et du dialogue, et à ne pas heurter les consciences en exacerbant des prises de position qui doivent avant tout s’inspirer du respect de l’autre ». Au départ prévu le 6 septembre prochain, le Premier ministre a proposé de reporter cette seconde consultation au 4 octobre en raison d’un « risque (…) sur l’encadrement des procédures de vote ». Le Congrès calédonien doit se prononcer sur cette nouvelle date.

Le comité des sages

Lors de son déplacement sur l’archipel le 5 décembre 2017, le Premier Ministre Edouard Philippe avait annoncé la création du comité des sages, composé d’une douzaine de personnalités « reconnues, respectées et représentant la diversité calédonienne » et présentés comme des « gardiens de la parole ». Le comité des sages a vocation à être saisi ou à s’autosaisir si les valeurs communes de la Nouvelle-Calédonie, et donc le vivre-ensemble, ne sont pas respectées. En son sein, Taïeb Aïfa, Rock Apikaoua, Sosefo Falaeo, Jean-Pierre Flotat, Jean Lèques, Anne-Marie Mestre, Elie Poigoune, Marie-Claude Tjibaou, Octave Togna, Fote Trolue et Billy Wapotro. En 2018, le comité des sages s’était déjà inquiété de la tournure de la campagne référendaire en amont du premier référendum et des diatribes de mauvaises augures sur les réseaux sociaux.

 

Amélie Rigollet

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data