Nouvelle-Calédonie: Comité directeur de l’Union Calédonienne, le parti réaffirme ses positions

No Comment

© Radio Rythme Bleu

Réuni samedi 25 juillet au Mont-Dore devant un parterre de comités locaux de l’UC, le parti indépendantiste de l’Union Calédonienne a fait le point sur les principales thématiques de sa ligne politique. La Consultation référendaire du 4 octobre et l’exportation du Nickel étaient au cœur des débats.

Deux jours après la réélection de Roch Wamytan à la tête du Congrès, à dix semaines du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, et alors que le débat sur le Nickel fait rage, entre le rachat de Vale NC et le sauvetage de la SLN, les axes de discussions ne manquaient pas pour cette réunion du comité directeur de l’Union Calédonienne.

Lancement de campagne

Forcément abordé, le lancement de la campagne pour le OUI à l’indépendance lors de la consultation du 4 octobre 2020 et l’appel à la mobilisation de ses partisans. Si tous les partis, indépendantistes ou non, se sont mis en ordre de marche depuis le mois de juillet, l’UC n’avait pour l’heure pas officiellement pris ses positions. Nuance cependant avec les positions du FLNKS, Daniel Goa, président de l’Union Calédonienne, tempère pendant la réunion : « Il a été soulevé qu’il n’était pas possible d’uniformiser une démarche, parce que chaque contexte présente différemment les choses et donc il faut adapter le travail en fonction du contexte ».

La discorde du nickel

Une question rapidement abordée et tranchée par le président de l’UC, qui entame son discours avec le dossier de la SLN : « Nous nous interrogerons sur le nouveau business moderne que la SLN nous impose. Nous assistons depuis une dizaine d’années à l’externalisation de la valorisation de notre nickel et l’évasion fiscale de leurs résultats ».

Une prise de position qui va de pair avec celle sur la révision du code minier demandé par la SLN, qui permettrait à la firme minière calédonienne d’augmenter son volume d’exportation. Sans surprise, l’UC s’oppose à cette demande.

Daniel Goa poursuivra sur le dossier de Vale NC et de son rachat programmé par l’entreprise australienne New Century Ressources : « Quant à Vale, aujourd’hui nous voyons de sombres manœuvres, qui ont pour seul but de spéculer sur notre gisement. Ses engagements pris auprès des coutumiers et populations locales ne sont pas respectés. L’Union calédonienne soutient le repreneur qui permettra de récupérer le gisement de Goro, sous des intérêts calédoniens, mais également celui qui proposera un vrai projet, des garanties sur les engagements auprès des coutumiers et une solution durable pour l’environnement.»

Par Damien Chaillot

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data