Mayotte : Gérard Collomb regrette les reconduites « à doses réduites » des migrants comoriens

No Comment

©Ludovic Marin / AFP

Interviewé par Radio-France vendredi dernier, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a appelé le Président de l’Union des Comores Azali Assoumani à permettre le rapatriement des migrants irréguliers comoriens, qui affluent vers Mayotte. 

« Nous avons travaillé avec le gouvernement des Comores, et comme le président des Comores a été réélu avec une grande majorité (il a obtenu plus de 90% des voix lors du référendum constitutionnel des Comores, ndlr), nous lui avons dit qu’effectivement qu’il fallait qu’il permette des rapatriements de migrants irréguliers. Et c’est ce qu’ils ont commencé à faire, même si effectivement, c’est à doses relativement réduites. En même temps, nous-mêmes allons avoir, en septembre des vedettes pour pouvoir contrôler donc plus loin de Mayotte, et donc mieux pouvoir mener la lutte contre l’immigration régulière », a déclaré le ministre de l’Intérieur.

Du côté du président comorien Azali Assoumani, le discours s’est durci depuis le scrutin référendaire. « Les causes des problèmes que nous avons eus dans ce référendum sont liées à notre opposition aux expulsions de Comoriens de leur propre pays, l’île de Mayotte. Et nous ne céderons pas. Je veux que ce pays se développe sans l’ancienne puissance coloniale », a-t-il déclaré début août sur l’île d’Anjouan.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

ARTICLES POPULAIRES