Mayotte-Comores : Le député Mansour Kamardine affirme que la France a « partiellement » levé la suspension de la délivrance des visas

No Comment

©Jacques Demarthon / AFP

Le député LR de Mayotte Mansour Kamardine affirme dans un communiqué que la suspensionde la délivrance des visas aux ressortissants Comoriens a été « partiellement levée », déplorant la « faiblesse » de l’Etat français dans le bras de fer qui l’oppose depuis mars aux Comores.

Le Quai d’Orsay n’avait pas répondu jeudi matin. Depuis mars dernier, Moroni refuse de réadmettre ses ressortissants en situation irrégulière expulsés de Mayotte, située à quelques dizaines de kilomètres de son territoire. En rétorsion, Paris a gelé depuis mai la délivrance de visas pour tousles ressortissants comoriens désirant se rendre en France. Dans un communiqué, Mansour Kamardine affirme que « depuis près de quatre mois, une centaine de clandestins arrivent quotidiennement, de l’aveu même de la ministre des Outre-mer, et en toute impunité dans le 101ème département français. En quatre mois, 12 000 nouvelles personnes en infraction au regard du droit de séjour en France sont venues gonfler la masse des clandestins qui submerge Mayotte », soit « l’équivalent d’un navire comme l’Aquarius qui déverse la misère toutes les semaines sur le territoire le plus pauvre de France ».

Selon lui, « le gouvernement français est faible. Pire, il est pusillanime ». « Nous venons d’apprendre que la suspension de la délivrance des visas est partiellement levée, rendant caduque toute pression auprès des fauteurs de trouble basés à Moroni », déplore-t-il. « Derrière une façade de fermeté et de détermination, se cache la mollesse, la faiblesse, la lâcheté et l’impuissance de nos dirigeants actuels à protéger le territoire national, à garantir le contrôle des frontières et à protéger nos compatriotes, en particulier les plus pauvres d’entre eux », accuse-t-il, appelant à un « sursaut de conscience du gouvernement, avant qu’il ne soit trop tard, avant que les citoyens ne décident d’assurer leur sécurité par eux même à la frontière du territoire ».

Mayotte est confronté à une forte immigration venue des Comores voisines. Selon le préfet, la population étrangère représente près de 42% de la population totaleet plus de la moitié de cette population étrangère est en situation irrégulière.

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment