Martinique: Devant ses collègues députés, Alfred Marie-Jeanne met fin à son mandat parlementaire

No Comment

© Assemblée Nationale

Lors de l’examen de la loi sur l’accaparement des terres à l’Assemblée Nationale  le 14 février, le député de la Martinique  a fait ses adieux aux  autres parlementaires dans son discours consacré à son engagement parlementaire. 

Un mois avant la fin de la session parlementaire, Alfred Marie-Jeanne a mis fin de lui-même à son mandat parlementaire. Comme pour son premier discours, il y a 20 ans, il a choisi le thème de l’agriculture et plus précisément le projet de loi relatif à l’accaparement des terres agricoles pour faire ses adieux.« C’est le 23 octobre 1997 que j’ai fait ma première intervention, notamment sur la problématique des terres agricoles et des surfaces agricoles utiles ».Le président du conseil exécutif de la collectivité territoriale de Martinique a dressé un bilan de ses combats parlementaires notamment sur l’agriculture, tout en dénonçant une régression successive des surfaces agricoles utiles en Martinique. « 80. 000 ha en 1960. moins de 22. 000 ha à cette heure», déclare Alfred Marie-Jeanne à l’hémicycle.

Il a également fait un constat amer sur le contexte politique actuel.  « J’ai mal à cette Europe qui s’auto-disloque. J’ai mal à cette France qui se renazifie. » avant d’adresser ses remerciement au peuple martiniquais. « Merci au peuple martiniquais qui a fait de moi ce que je suis devenu ».
Avant de conclure,  Alfred Marie-Jeanne a laissé se dernières recommandations. « Je ne voudrais aucune minute de silence, ni hommage particulier lorsque le moment arrivera. Je n’ai fait que mon devoir en conscience et en liberté. Je vous dis adieu!  Avec cette annonce, Alfred Marie-Jeanne confirme sa volonté de se consacrer à sa fonction de président de la collectivité territoriale de Martinique. Il a d’ailleurs récemment annoncé qu’il se représenterait à la prochaine élection territoriale en 2020.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment