Les États et territoires de l’Océan Indien font le bilan régional du Covid-19

No Comment

©COI

Le Conseil des ministres de la Commission de l’océan Indien (COI) s’est réuni en session extraordinaire ce vendredi 5 juin 2020, en visioconférence. Les travaux ont été ouverts par Azali Assoumani, président de l’Union des Comores avec au cœur de cette rencontre par visioconférence : la réponse régionale contre la pandémie de Covid-19.

Dans son discours d’ouverture, le président de l’Union des Comores a salué « la rapidité et la solidarité de nos États qui ont su prendre toutes les mesures urgentes pour contenir cette pandémie grâce aux initiatives prises dans chaque pays, renforcées par l’appui de nos partenaires, au premier rang desquels l’Agence Française de Développement. Cette redoutable pandémie a prouvé, encore une fois, que nos pays ont toujours su mutualiser leurs efforts pour démontrer que la solidarité dans notre région, est une réalité appelée à rayonner, au-delà de notre espace indianocéanique. Je crois profondément à la valeur ajoutée de la coopération régionale et de son principal instrument, la COI ».

Les membres du Conseil des ministres ont pris connaissance du plan d’urgence et du plan de riposte au bénéfice de ses États membres, a indiqué le Commission de l’océan Indien. Ces plans ont été élaborés et mis en œuvre par la COI, à travers le réseau SEGA One Health coordonné par l’Unité de veille sanitaire du Secrétariat général. L’AFD, bailleur du projet RSIE3 qui soutient le réseau SEGA One Health, a mis à disposition une enveloppe de 4,5 millions d’euros.

Ces financements conséquents de l’AFD ont été mobilisés par la COI à travers l’initiative “Covid-19 – Santé en Commun” portée par la France. Ils ont permis de répondre aux besoins de prévention, de contrôle et de ripostes des États membres. Des équipements médicaux, du matériel de contrôle et des médicaments ont été commandés. Le directeur de l’AFD a indiqué lors du Conseil la disponibilité de l’Agence à soutenir l’acheminement des équipements dans les pays. De fait, les commandes passées par la COI au bénéfice des États seront livrées dans les prochaines semaines.

En complément de cet appui de l’AFD, l’Union européenne (UE) a également décidé d’apporter un soutien additionnel au réseau SEGA One Health, preuve de la pertinence, de l’utilité et de l’efficacité du bras santé de la COI. L’ambassadeur de l’UE a ainsi annoncé la proposition de réallouer à cette fin 9,35 millions € des 16 millions € destinés initialement à un projet de gestion des risques et désastres naturels. Ces ressources complémentaires permettront, entre autres, de : Faire une mise à niveau des systèmes de santé publique dans chaque État membre de la COI par rapport aux exigences de l’OMS ; et renforcer les capacités, les services et les systèmes de laboratoire en termes d’équipement, de tests et de formations.

©COI

©COI

A la demande des États membres, le Secrétariat général a également proposé les grands axes d’un plan de relance régional, parmi ces axes : la mise en place d’enquêtes régulières de séroprévalence l’infection du Covid-19 au sein de la population ; une étude d’impact socio-économique de la pandémie de COVID-19  ; le lancement ou la réactivation d’actions de coopération régionale comme la reprise du Comité des aviations civiles des pays COI pour coordonner la relance de l’industrie du transport régional, des actions conjointes avec Cap Business océan Indien sur la base des besoins émanant des acteurs économiques, ou encore l’achat groupé d’équipements / produits stratégiques les médicaments ou encore ; la collaboration renforcée avec le Système des Nations unies pour une coordination des mesures de résilience face aux impacts socioéconomiques du Covid. Par exemple, la coopération avec la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) pour faciliter l’accès à des financements pour soutenir la relance économique, l’annulation de la dette ou encore l’accès à de prêts à des taux préférentiels.

Contrecoup de la pandémie de Covid-19, les membres du Conseil des ministres ont convenu de reporté le Vème Sommet des chefs d’État et de gouvernement. Cet évènement était prévu de se tenir le 25 juin 2020 à Antananarivo (Madagascar) en marge des célébrations du 60èmeanniversaire de l’indépendance de la Grande Ile. Il a été décidé d’attendre que la situation sanitaire mondiale s’améliore pour tenir ce Sommet à Madagascar. Enfin, Hamada Madi, Secrétaire général, a participé à sa dernière réunion ministérielle. Le mandat de 4 ans du Secrétaire général arrive à échéance dans six semaines. Les représentants des États membres de la COI ont salué le rôle moteur de Hamada Madi en faveur de la modernisation institutionnelle et fonctionnelle de la COI qui a culminé avec la « Déclaration de Moroni sur l’avenir de la COI » et l’Accord général de Victoria révisé. Hamada Madi passera le flambeau à Vêlayoudom Marimoutou le 16 juillet prochain. M. Marimoutou, actuel recteur de l’Académie de La Réunion, a été désigné par le 34ème Conseil des ministres du 6 mars 2020 aux Seychelles.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data