L’entretien politique- Victoire Jasmin: « Le Gouvernement devra être réaliste » concernant le PLFSS

No Comment

Pour sa rentrée parlementaire, la sénatrice de la Guadeloupe s’est confiée pour Outremers360 sur les dossiers dont elle entend lutter sous cette nouvelle mandature, pour une meilleure « qualité de vie » de la population et la jeunesse.

Élue en septembre dernier, Victoire Jasmin dresse un premier bilan positif de son action en tant que sénatrice. « Je me suis impliquée dans tous les problématiques prévues au calendrier »confie-t-elle. Retraites des agriculteurs, dossiers de violences sexuelles et sexistes, problématiques de santé et de santé publique figurent parmi les dossiers phares dont elle a eu à traiter. Mais aujourd’hui, la sénatrice souhaite encore aller plus loin. « Je compte poursuivre ce travail sans pour autant négliger le travail de terrain car je me suis rendue compte que la population attend des parlementaires qu’ils soient au Sénat mais aussi sur le terrain afin d’expliquer et d’expliciter les problématiques des dossiers sur lesquels nous travaillons »

Victoire Jasmin dans l'Hémicycle lors de la séance de questions au gouvernement © DR

Victoire Jasmin dans l’Hémicycle lors de la séance de questions au gouvernement © DR

Risques naturels

Membre de la délégation sénatoriale aux Outre-mer, la sénatrice est l’une des co-auteurs d’un rapport sur les risques naturels majeurs en Outre-mer, présenté fin juin dernier. Ce document dresse 60 recommandations pour mieux préparer et anticiper les aléas naturels dans les territoires ultramarins. « Il y a beaucoup à faire en ce qui concerne la population. Il faut davantage impliquer les citoyens car il existe une grande méconnaissance des risques naturels auxquels nous sommes confrontés régulièrement », souligne-t-elle.
Victoire Jasmin prend pour exemple la récente polémique née lors du passage de la tempête ISAAC concernant les mesures de prévention prise par le préfet de Guadeloupe.  » Le Préfet était dans son rôle, il a pris les bonnes décisions. Dans ce contexte, le principe de précaution s’imposait ».

La sénatrice de la Guadeloupe estime qu’il est important que le Président de la République Emmanuel Macron se rende un an après le passage de l’ouragan Irma sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy. « Il est important d’ évaluer un an après car cela permet de mieux rebondir sur les mesures prises et de mieux appréhender ce type d’événement à l’avenir ».

Visite de la mission sénatoriale sur les risques naturels majeurs en Outre-mer avec Victoire Jasmin, Michel Magras, Matthieu Darnaud et Guillaume Arnell © DR

Visite de la mission sénatoriale sur les risques naturels majeurs en Outre-mer avec Victoire Jasmin, Michel Magras, Matthieu Darnaud et Guillaume Arnell © DR

Plan pauvreté

Victoire Jasmin s’est également exprimée sur le plan pauvreté présenté par Emmanuel Macron le 13 septembre dernier. Sur ce point la sénatrice reste sceptique. « Les annonces « vont dans le bon sens mais elles ne sont pas suffisantes partout. Actuellement, il y a des disparités en fonction des territoires, en fonction des lieux de vies. Dans les Outre-mer, il y a un fort taux de chômage, des familles qui rencontrent de grandes difficultés. Ce sont sur le terrain qu’on verra si ces annonces sont pertinentes ou pas » a déclaré Victoire Jasmin avant d’indiquer « qu’il y a une réflexion à mener avec les collectivités locales pour voir comment mettre en oeuvre les différentes actions ».

© Outremers 360

© Outremers 360

PLFSS et Budget Outre-mer

Parmi les prochains dossiers dont la sénatrice aura à défendre au sein de l’hémicycle du Palais de Luxembourg, se trouvent le projet de loi de financement de la sécurité Outre-mer ou encore le budget Outre-mer. Victoire Jasmin affirme qu’elle portera une attention particulière sur les textes de révision des retraites, de remboursement des médicaments sur la maladie d’Alzheimer ou encore la situation des hôpitaux. « Les personnes qui cotisent doivent avoir une qualité de vie derrière. Le gouvernement devra être réaliste, qu’il comprenne qu’on ne peut pas tout mutualiser « .
Concernant le budget Outre-mer, Victoire Jasmin ajoute qu’il faudra que le gouvernement prenne en compte chacune des problématiques respectives de chacun des territoires.

Hormis les dossiers inscrits au calendrier sénatorial, la sénatrice affirme vouloir se pencher sur la situation de la jeunesse en situation d’emploi. « Depuis la mise en place de Parcours Sup, j’ai vu une grande détresse chez certains jeunes qui n’ont pas trouvé d’issues qui correspondent à leur parcours », conclut-elle.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés