Législatives 2017: Sonia Backès et Pascal Vittori déclarent leurs candidatures

No Comment

©DR/Capture d’écran

Ils se lancent respectivement dans la première et la seconde circonscription.

De courants politiques différents, les deux candidats partagent la même volonté de maintenir la Nouvelle-Calédonie au sein de la République, mais entendent aussi lutter contre l’insécurité  et relancer l’économie.
« Mon combat, c’est la Calédonie française ; la Nouvelle-Calédonie dans la France : c’est le fondement de mon engagement politique. On touche là à ce qui me fait vibrer. Ce pour quoi je me battrai jusqu’au bout de mes forces », a déclare Sonia Backès, élue de la province sud au Congrès dans son dernier livre intitulé « Libre : Ma passion Calédonienne » où elle décline son projet pour une Nouvelle-Calédonie qui s’inscrit durablement au sein de la République Française. Elle se positionne dans une circonscription très disputée, comprenant Nouméa, l’Ile des Pins et l’archipel dès Loyauté. Elle aura face à elle, pour l’instant, Bernard Deladrière pour Les Républicains, Gaël Yanno, ancien député LR,  lui aussi hostile à l’indépendance et sans doute Philippe Dunoyer pour Calédonie Ensemble. La députée sortante, Sonia Lagarde (IDI) est aussi maire de Nouméa. Elle sera concernée par le non cumul et devra choisir entre ses deux mandats. Elle devrait choisir son maintien à la mairie de la capitale.

©Tous Calédoniens

©Tous Calédoniens

Dans la deuxième  circonscription, qui comprend tout le reste du territoire, Pascal Vittori, élu de Brousse,  se veut être « le candidat de proximité ». « Nous sommes, avec Wilfrid Weiss, des élus de terrain, et nous faisons des propositions qui sont peut-être plus concrètes que celles d’autres partis politiques ». Pascal Vittori et son suppléant Wilfrid Weiss abordent la campagne des élections législatives sous l’étiquette du parti « Tous Calédoniens ».  Dans cette 2ème circonscription, il est très probable que Philippe Gomès (UDI) se présente à sa succession. Aucun élu indépendantiste n’a pour l’heure évoqué une candidature.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment