Législatives 2017: Les Ultramarins qualifiés au 2nd tour dans l’Hexagone

No Comment

Lors de ces élections législatives, nombre de candidats originaires des Outre-mer se sont présentés dans une circonscription hexagonale. Pendant deux semaines, Outremers360 est parti à leur rencontre et vous indique aujourd’hui ceux qui ont été éliminés et ceux qui sont qualifiés pour le 2nd tour.

A Paris, l’ancienne ministre des Outre-mer George Pau-Langevin (PS), se qualifie pour le second tour. Elle arrive en tête du scrutin, dans la 15ème circonscription parisienne, avec 24,13%. Elle affrontera au second tour le candidat de la France insoumise Mehdi Kemoune (18,7%). Toujours à Paris, la Cheffe guadeloupéenne Babette de Rozières (LR) est éliminée avec 6,5%, dans la 17ème circonscription de la Capitale. Somalia Barro, candidate Martiniquaise et divers droite obtient 0,17% des suffrages dans la 16ème circonscription de Paris. Enfin, le Guadeloupéen Félix Beppo, candidat divers gauche dans la 18ème circonscription de Paris, ne parvient pas non plus à se qualifier au 2nd tour (1,25%).

C’est en Île-de-France que l’on comptait le plus de candidats ultramarins. Maud Petit, Martiniquaise et candidate REM, est qualifiée pour le 2nd tour. Elle arrive en tête dans la 4ème circonscription du Val-de-Marne avec 40,3% des suffrages. Second tour également pour le Réunionnais Jérémy Coste, candidat UDI, qui recueille 20,58% des suffrages dans la 10ème circonscription des Hauts-de-Seine. Soutenu par le maire UDI d’Issy-les-Moulineaux, André Santini, Jérémy Coste aura néanmoins du mal a rattraper l’avance conséquente de son adversaire Gabriel Attal, candidat REM (44,04%). Toujours dans les Hauts-de-Seine, la candidate LR et Guadeloupéenne Marie-Do Aeschlimann se qualifie pour le second tour avec 23,59% des suffrages, dans la 2ème circonscription. Comme Jérémy Coste, elle affrontera un candidat REM qui a pris une avance considérable (Adrien Taquet – 47,01%).

En revanche, l’insoumise martiniquaise Bénédicte Monville n’atteind pas un score suffisant pour se qualifier au 2nd tour, dans la 1ère circonscription de Saine-et-Marne (12,78%). Il en est de même pour la Réunionnaise et candidate PS dans la 3ème circonscription du Val-de-Marne, Corinne Narrassiguin (4,16%); pour la Guadeloupéenne sans étiquette, Nadia Foucan-Hedreville (0,16% dans la 6ème circonscription de l’Essone); pour Mariz Lechesne, candidate Elan citoyen et Martiniquaise dans la 1ère circonscription de Seine-Saint-Denis (0,15%); pour le candidat PS et Guadeloupéen, Axel Urgin dans la 2ème circonscription du Val-de-Marne (10,60%) et enfin, pour le candidat martiniquais et divers Gauche Philippe Milia (0,80% dans la 6ème circonscription de Seine-Saint-Denis).

En Bretagne, la Marquisienne Teaki Dupont-Teikivaeoho (UDI) termine le 1er tour en cinquième position avec 7,74%, dans la 5ème circonscription du Morbihan. Marie-Ange Thébaud, candidate écologiste et féministe dans la 3ème circonscription de Haute-Garonne, est éliminée avec 0,22% des voix. Enfin, Sarah Soihili, candidate mahoraise et insoumise dans la 3ème circonscription des Bouches-du-Rhône, rate le second tour de peu avec 18,47% des suffrages.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment