Législatives 2017: Le candidat indépendantiste polynésien Moetai Brotherson écarte toute « négociation » avec les autonomistes du Tahoera’a Huira’atira

No Comment

©Facebook / Moetai Brotherson

Dans une vidéo de remerciements publiée ce mardi 6 juin sur sa page Facebook, le candidat du parti indépendantiste Tavini Huira’atira dans la 3ème circonscription polynésienne, Moetai Brotherson, écarte toute hypothèse d’alliance avec le parti autonomiste Tahoera’a Huira’atira de Gaston Flosse.

La rumeur s’était répandue le soir des résultats du premier tour des Législatives en Polynésie française, ce samedi 3 juin. Après avoir été éliminé du second tour de quelques centaines de voix, Vincent Dubois, candidat du Tahoera’a Huira’atira dans la 3ème circonscription polynésienne, a annoncé son soutien à titre personnel, au candidat indépendantiste qualifié face au candidat du Président polynésien Edouard Fritch. Dès lors, l’hypothèse d’une alliance entre le parti indépendantiste Tavini Huira’atira d’Oscar Temaru  et le parti autonomiste Tahoera’a Huira’atira de Gaston Flosse avait été relayée.

En effet, dans l’éventualité d’une telle alliance, la candidate Tahoera’a Huira’atira dans la 2ème circonscription, Teura Iriti, pourrait battre la candidate d’Edouard Fritch, grâce au report de voix indépendantistes. Moetai Brotherson aurait, quant à lui, bénéficié du report de voix des électeurs du Tahoera’a Huira’atira.

Toutefois, le candidat indépendantiste a écarté ces rumeurs. « Je considère que les électeurs ne sont pas des marchandises qu’on négocie, qu’on échange et qu’on vend », a déclaré Moetai Brotherson dans une vidéo publiée sur sa page Facebook. « Je ne m’engage pas dans ces tractations » poursuit-il, « je préfère m’adresser à votre intelligence, votre esprit critique, votre jugement. Vous êtes libre de vos choix ». Les deux partis, opposants historiques depuis plusieurs décennies, s’étaient déjà alliés en 2007, quelques mois avant les élections territoriales de 2008. Une alliance qui, de part et d’autre, avait plutôt laissé un souvenir amer.

Moetai Brotherson a créé la surprise en se qualifiant dans la 3ème circonscription face à Patrick Howell, candidat du Président polynésien et par extension, de la majorité présidentielle. Proche conseiller d’Oscar Temaru, leader indépendantiste et maire de Faa’a, Moetai Brotherson pourrait être le premier indépendantiste du Tavini Huira’atira à siéger à l’Assemblée nationale. Dans les années 50, c’est Pouvanaa a Oopa qui a été le premier député tahitien et premier indépendantiste à siéger au Palais Bourbon.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment