Législatives 2017 en Polynésie française: Tout est encore possible

No Comment

Le premier tour des Législatives a eu lieu ce samedi 3 juin en Polynésie française. En raison d’un taux de participation bas, deux candidats ont été repêchés en vue du 2nd tour et aucune triangulaire ne sera disputée dans les trois circonscriptions polynésiennes.

Comme pour la Présidentielle, c’est l’abstention qui a nettement dominé le scrutin du 1er tour des Législatives en Polynésie française. Etabli à 57,93%, il est 3 points plus élevé que le taux d’abstention du 1er tour en 2012, où le nombre d’inscrits était inférieur. Par conséquent, il a été difficile pour les candidats de dépasser les 12,5% des électeurs inscrits permettant d’accéder au 2nd tour. Deux candidats ont même été « repêchés », et aucune triangulaire ne sera disputée.

Capture

En Polynésie française, il n’y a pas de débat gauche-droite. Les clivages politiques s’articulent autour du statut de la Collectivité, soit autonomie ou indépendance. Les grands partis nationaux (LR et PS) n’ont eu aucun candidat portant leur étiquette. Le Tapura Huira’atira, parti politique autonomiste d’Edouard Fritch (actuel Président de la Collectivité) domine le scrutin dans les trois circonscriptions. Si la donne se confirme, les trois candidats du Tapura Huira’atira siègeront au sein de la majorité présidentielle. Le Tahoera’a Huira’atira de Gaston Flosse, parti anciennement autonomiste et prônant dorénavant le statut de « Pays associé », fait des résultats décevants. Pour la première fois de son histoire, le parti pourrait n’avoir aucun député à l’Assemblée nationale. Au contraire, les indépendantistes (ou souverainistes) du Tavini Huira’atira font un bon score dans la troisième circonscription et peuvent espérer envoyer leur premier député à l’Assemblée nationale.

Dans la 1ère circonscription, la députée sortante (UDI) et candidate à sa réélection, Maina Sage (Tapura Huira’atira – Majorité présidentielle) arrive largement en tête avec 45,94% des suffrages exprimés. Si le taux de participation avait été plus élevé, l’ultra favorite aurait pu espérer une réélection au 1er tour. Néanmoins, Maina Sage devra affronter le candidat du Tahoera’a Huira’atira de Gaston Flosse, Moana Greig, repêché pour le second tour (10,63% des inscrits et 26,02% des exprimés). Pour cette circonscription, l’avance de Maina Sage, qui affiche un bilan satisfaisant à l’Assemblée nationale, semble peu rattrapable même avec une alliance contre elle.

circo1

Dans la 2ème circonscription, l’avance de Nicole Sanquer, candidate du Tapura Huira’atira, est moins nette (15,12% des inscrits et 37,61% des exprimés). Sa concurrente, Teura Iriti du Tahoera’a Huira’atira, est également repêchée avec 9,67% des inscrits et 24,06% des exprimés. A la faveur d’une alliance, ou d’un regain de participation, le Tahoera’a Huira’atira peut encore espérer faire gagner sa candidate. Toutefois, la candidate d’Edouard Fritch a plus de chances d’obtenir les voix de la candidate du maire de la commune de Paea, Jacquie Graffe. Ancien proche d’Edouard Fritch, il s’était éloigné du parti et avait présenté Tepuarauri Teriitahi, qui comptabilise 3 508 voix non négligeables pour Edouard Fritch.

circo2

Mais c’est surtout la 3ème circonscription qui attirera l’attention du 2nd tour. Patrick Howell, candidat du Tapura Huira’atira, est arrivé en tête du 1er tour mais avec une courte avance (14,18% des inscrits et 33,40% des exprimés). Il affrontera au 2nd tour le candidat du parti indépendantiste Tavini Huira’atira, Moetai Brotherson (12,79% des inscrits et 30,11% des exprimés). Révélation de ce scrutin, Moetai Brotherson est également celui qui peut bénéficier d’un important report de voix. Dès le soir du 1er tour, il a reçu le soutien personnel de Vincent Dubois, malheureux candidat du Tahoera’a Huira’atira qui rate le 2nd tour de quelques centaines de voix.

circo3

Possibles alliances en vue ?

Dès l’annonce de ce soutien personnel de Vincent Dubois à Moetai Brotherson, les spéculations sont allées de bon train sur une probable alliance entre le Tahoera’a Huira’atira et le Tavini Huira’atira en vue du 2nd tour. Auquel cas, Gaston Flosse peut espérer au moins un député, Teura Iriti dans la 2nd circonscription, et les indépendantistes pourraient acter la victoire de Moetai Brotherson dans la 3ème. Le paysage parlementaire polynésien serait alors équitablement réparti entre les trois grandes formations politiques locales.

Sauf que c’est à Gaston Flosse que reviendra la décision finale d’une alliance avec les indépendantistes qui, de leur côté, gardent un souvenir amer de leur précédente (et inédite) alliance avec le parti de Gaston Flosse en 2007. De même, la position politique de Gaston Flosse, qui prône dorénavant le statut de « Pays associé », a des frontières floues avec l’indépendance du Tavini Huira’atira d’Oscar Temaru. Une alliance pourrait faire perdre des électeurs à l’un comme à l’autre. A un an des territoriales, le pari est risqué. Comme l’a indiqué Vincent Dubois, son soutien est personnel, presque dissident. Le candidat de Gaston Flosse n’a visiblement pas avalé le soutien à Marine Le Pen lors de la Présidentielle. Soutien qui, selon de nombreux observateurs, a entraîné sa défaite et la perte de vitesse du parti de Gaston Flosse. Enfin, l’indépendantiste Moetai Brotherson peut espérer battre son adversaire grâce à une réserve de voix et un engouement pour sa candidature plus importants.

Les partis nationaux en queue de peloton

D’ailleurs, les grands absents des Législatives en Polynésie françaises sont les partis nationaux. Ancien soutien de François Fillon, le Tapura Huira’atira d’Edouard Fritch a finalement rejeté l’investiture LR pour préférer l’étiquette Majorité présidentielle. Le Parti socialiste et les indépendantistes n’ont pas renouvelé leur convention de partenariat et si Gaston Flosse et son parti ont soutenu Marine Le Pen lors de la Présidentielle, chacun est allé de son côté pour les Législatives.

Moetai Brotherson a créé la surprise dans la 3ème circonscription polynésienne ©Gregory Boissy - AFP

Moetai Brotherson a créé la surprise dans la 3ème circonscription polynésienne ©Gregory Boissy – AFP

Résultat: sans son soutien politique de poids, le Front national ne dépasse pas les 1%. Marine Le Pen affichait des scores historiques lors du 1er et 2nd tour de la Présidentielle en Polynésie. Mais sans Gaston Flosse, le Front national retrouve son niveau de 2012. La France insoumise, qui a également investi des candidats en Polynésie ne fait pas mieux, tout comme l’Union populaire républicaine de François Asselineau.

Pour rappel, la Polynésie française a voté une semaine en avance afin que la propagande électorale du second tour soit acheminée en temps et en heure jusque dans les îles les plus éloignées de cette Collectivité de 5 millions de km².

Tous les résultats du 1er tour des Législatives en Polynésie (en suffrages exprimés):

1ère circonscription (Papeete, Pirae, Arue, Moorea, Marquises, Tuamotu-Gambier):

Moana Greig (Tahoera’a Huira’atira) : 26,02%
Eric Minardi (Te Nati-Front National) : 1,46%
Maina Sage (Tapura Huira’atira) : 45,94%
Jean-Marie Bruneau (France insoumise) : 1,38%
Michel Ramel (UPR) : 0,46%
Tauhiti Nena (Tau Hoturau) : 6,98%
Karl Réguron (Heiura-Les Verts) : 1,70%
Richard Tuheiava (Tavini Huira’atira) : 16,06%

2ème circonscription (Paea, Papara, Mahina, Teva i Uta, Taiarapu Est, Taiarapu Ouest, Hitiaa o te ra, Australes):

Teura Iriti (Tahoera’a Huira’atira) : 24,06%
Miri Dubief (Te Nati-Front National) : 0,95%
Nicole Sanquer (Tapura Huira’atira): 37,61%
Maire Grandin (France insoumise) : 1,33%
Pascal Pique (UPR) : 0,51%
Faana Taputu (Tau Hoturau) : 2,61%
Tati Salmon (Heiura-Les Verts) : 1,02%
Valentina Cross (Tavini Huira’atira) : 17,31%
Tom Tefaaora (sans étiquette) : 0,98%
Tepuaraurii Teriitahi (sans étiquette) : 13,08%
Yves Conroy (Sans étiquette) : 0,53%

3ème circonscription (Punaauia, Faa’a, Iles Sous-le-vent):

Vincent Dubois (Tahoera’a Huira’atira) : 27,57%
Teiva Lanteires (Te Nati-Front National) : 1,21%
Patrick Howell (Tapura Huira’atira) : 33,40%
Astrid Mara (France insoumise) : 1,86%
Dominique Tixier (UPR) : 1,06%
Albert Roi (Tau Hoturau) : 3,66%
Moetai Brotherson (Tavini Huira’atira) : 30,11%
Corinne Atger (sans étiquette) :  1,12%

Résultats 1er tour – Polynésie

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés