Le fidjien Peter Thomson à la tête de l’Assemblée générale des Nations Unies

No Comment

Pour la première fois de son histoire, un insulaire du Pacifique a été élu à la tête de l’Assemblée générale des Nations Unies. Peter Thomson, originaire des îles Fidji, devance d’une courte tête le chypriote Andreas Mavroyiannis.

A 94 voix contre 90, le fidjien Peter Thomson a été élu, pendant un an, à la tête de l’Assemblée générale des Nations Unies, grâce notamment au soutien de onze Etats membres de la zone Pacifique. « C’est la première fois qu’un îlien du Pacifique est élu à la présidence de l’assemblée de l’Onu », a déclaré l’intéressé, « c’est donc un grand honneur pour notre région et c’est aussi la reconnaissance du rôle actif joué à l’Onu par les 12 petits États insulaires du Pacifique en développement. On n’est pas là juste pour grossir les rangs, on contribue pleinement aux travaux de l’assemblée ». Durant son mandat, Peter Thomson compte mettre l’accent sur le changement climatique, première préoccupation des îles du Pacifique. Il prépare d’ores et déjà une conférence de l’ONU sur les océans et les mers, en juin 2017 aux îles Fidji. « Tout le monde devrait savoir que l’océan est mal en point – que l’on parle de réchauffement, de l’acidification des eaux, de la baisse des stocks de poissons, de la pollution marine… L’océan est en train de mourir et en tant que président de l’assemblée générale des Nations unies, je ferai de mon mieux pour faire passer ce message ».

Né à Suva, capitale des Fidji, en 1948, Peter Thomson prendra ses fonctions en Septembre et succèdera au Danois Mogens Lykketoft. Sa nomination apparait comme une suite logique de la COP 21 et un tremplin pour la COP 22 qui, cette année, aura pour thème principal celui des océans. A noter que l’ancienne Premier ministre néo-zélandaise Helen Clarke brigue, quant à elle, la succession de Ban Ki-moon en Janvier 2017.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment