La Réunion: L’élection de Thierry Robert invalidée par le Conseil Constitutionnel

No Comment

©Outremers360

L’élection du député de La Réunion Thierry Robert (MoDem) a été invalidée et l’élu déclaré inéligible pour trois ans pour manquement à ses obligations fiscales, a annoncé vendredi le Conseil constitutionnel dans un communiqué.

Si Thierry Robert a « régularisé sa situation fiscale », en partie après les délais impartis, les Sages ont jugé que, « compte tenu de l’importance des sommes dues et de l’ancienneté de sa dette fiscale », il y avait « lieu de prononcer l’inéligibilité » de l’élu réunionnais « à tout mandat pour une durée de trois ans » et « de le déclarer démissionnaire d’office de son mandat de député ». Depuis les lois de moralisation de septembre 2017, l’administration fiscale vérifie systématiquement que les députés sont à jour du versement de leurs impôts et qu’ils ont effectué correctement leurs déclarations fiscales.Thierry Robert était le seul des 577 députés de l’Assemblée n’ayant pas obtenu d' »attestation de conformité fiscale » en avril dernier, avait indiqué la présidence de l’Assemblée nationale, qui avait alors saisi le Conseil constitutionnel. « Au moment de la délivrance de cette attestation, je disposais d’une dette sur l’ISF auprès de l’administration fiscale. Toutefois, entre temps, ma situation a été totalement régularisée, avec la totalité des paiements », avait alors expliqué dans un communiqué M. Robert, chef d’entreprise et industriel de profession.

La situation de Thierry Robert, élu à l’Assemblée depuis 2012, est également dans le collimateur de la justice. Elle a été saisie par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique en février, concernant sa déclaration de patrimoine de fin de mandat.
Cette autorité indépendante avait estimé qu’il existait un « doute sérieux quant à l’exhaustivité, l’exactitude et la sincérité de cette déclaration » de fin de mandat établie fin 2016, lié à « l’omission d’une partie substantielle du patrimoine » de l’élu. Le député faisait déjà l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Paris début juillet 2015, après un signalement de la HATVP sur une possible sous-évaluation de son patrimoine. L’élu avait alors dénoncé des « erreurs d’appréciation » et « une dénonciation calomnieuse ».
Lors de la précédente législature, la HATVP avait aussi alerté l’Assemblée nationale et la Chancellerie sur la situation du député, dont les fonctions dans plusieurs sociétés immobilières auraient pu être incompatibles avec son mandat. Mais le Conseil constitutionnel avait décidé fin janvier 2016 qu’il pouvait continuer d’exercer en parallèle ses fonctions dans ces sociétés.

Cette décision du Conseil constitutionnel, qui ne peut pas faire l’objet d’un recours, va donc entraîner l’organisation d’une nouvelle élection dans la 7e circonscription de La Réunion, dans un délai maximal de trois mois, selon le code électoral.

Avec AFP

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data