La Réunion : Le Département acte 6 millions d’euros pour la commune de Saint-Paul

Comment Off

©Hubert Nugent (Com CD)

Ce mardi 11 septembre, le président du Conseil départemental de La Réunion, Cyrille Melchior, a signé le Pacte de Solidarité Territoriale en présence de Joseph Sinimalé, maire de Saint-Paul. Au total, « 6 millions d’euros destinés à soutenir les actions fléchées dans la convention, pour le développement de la commune au regard des enjeux économiques et sociaux particuliers », indique le Département dans un communiqué, en intégralité ci-dessous. 

« Ce matin est un matin très particulier pour moi car voyez-vous quand je me suis engagé en politique, je ne m’attendais pas à me retrouver ici aux côtés de mon ami Joseph Sinimalé pour signer un pacte de solidarité liant le Département de La Réunion à ma chère commune de Saint-Paul. J’ai été élu pour la première fois il y a 18 ans ; et ce matin je voudrais remercier solennellement toutes celles et tous ceux qui m’ont accompagné, et en particulier Joseph Sinimalé, qui fait partie des personnes qui savent donner l’envie de servir. J’ai proposé la mise en place de ce Pacte de Solidarité Territoriale de 90 M€ – 75 M€ pour l’investissement et 15M€ en fonctionnement – pour compléter des financements et surtout pour mutualiser les moyens car on ne peut plus travailler les uns à côtés des autres. Il est de plus en plus difficile de gérer les collectivités parce que les financements se font plus rares et l’État ne peut plus accompagner les politiques locales comme cela était le cas auparavant. Il convient donc de trouver un modèle de fonctionnement qui associe nos services, nos moyens, afin de renforcer l’efficacité de nos actions. Je suis très heureux aujourd’hui de signer ce PST avec la commune de Saint-Paul. Et je tiens à saluer le travail et l’implication des différents acteurs qui ont su travailler en bonne intelligence pour l’élaboration de cette convention qui prévoit une aide départementale à hauteur de 5,4M€ en investissement et de plus de 600 000 € en fonctionnement » a déclaré Cyrille Melchior.

Une enveloppe  de 5,4 M€ a été allouée au titre de l’investissement à  la commune qui réalisera des projets tels que la restructuration et la réhabilitation de l’école Primaire de Bellemène, la construction de vestiaires  et sanitaires sur les terrains sportifs de Cormoran et de Ravine Daniel, la mise en accessibilité de la mairie centrale et du centre médico-scolaire, la construction de deux salles de veillée mortuaire à Fleurimont, des travaux d’extension de l’école les Caramboles, la réhabilitation de l’école élémentaire Fleurimont II, la reconfiguration de l’école élémentaire des Combavas , la réhabilitation de 14 cuisines satellites dans les écoles, l’acquisition d’équipements pour des actions de proximité, la voirie de désenclavement, l’accessibilité et l’aménagement du centre bourg de la Saline et la valorisation éco-touristique du Tour des Roches.  Au titre du social, les 625 000 € permettront  de maintenir et de renforcer la solidarité dans les quartiers de la commune en visant plus spécifiquement les publics les plus fragiles : les jeunes sans emplois et en recherche d’insertion sociale et professionnelle, les personnes âgées, les familles nécessiteuses… Portage de repas, permis de conduire à 50 jeunes par an, maintien du lien social et lutte contre l’isolement des personnes âgées à travers la Maison de santé, la prévention sociale de proximité et lutte contre le décrochage scolaire à la Saline, à Fleurimont, à Saint-Paul centre et en périphérie à Saint-Gilles les Hauts, la redynamisation sociale à l’Éperon, à Fleurimont, à l’Eperon, l’accompagnement renforcé au décrochage scolaire, un Forum de famille, Atelier relais, telles seront les principales actions menées.

Joseph Sinimalé s’est réjoui de la venue de Cyrille Melchior dans ses fonctions de Président du Conseil départemental à Saint-Paul, une commune comme il l’a précisé « qu’il connaît bien car il en est originaire et qu’il est membre de notre majorité municipale » ajoutant que « Par ta présence, tu confirmes l’intérêt certain que tu partages avec nous, aux projets d’aménagement et de renforcement de la cohésion sociale ; mais aussi dans les domaines de la santé et du bien-être de nos concitoyens, que nous portons ensemble pour les Saint-Paulois et pour la Commune de Saint-Paul. Nos objectifs sont les mêmes et visent à assurer et à renforcer l’épanouissement de la population saint-pauloise, soutenir le lien social, et conforter le bien-vivre ensemble réunionnais. Face aux contraintes budgétaires auxquelles nos Communes sont confrontées, face aux dépenses plus nombreuses à supporter, face aux exigences de nos populations et de la société, nous ne pourrions certainement mener à bien toutes nos actions et nos projets sans une forte volonté de soutien du Département. C’est la raison pour laquelle tu as institué le Pacte de Solidarité Territoriale, et je tiens à te remercier. Les actions fortes que nous avons choisies de mettre en avant dans le cadre de cette convention, répondent aux attentes de notre population et des forces vives de la commune de Saint-Paul ».

Lire aussi

Pas de commentaires pour le moment